"Cinquante nuances de Grey" au Festival de Berlin: le nouveau "Basic Instinct"?

"Cinquante nuances de Grey" au Festival de Berlin: le nouveau "Basic Instinct"?

Publié le 23/12/2014 à 20:00 - Mise à jour le 25/12/2014 à 15:14
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Jean-Michel Comte
-A +A

Le film "Cinquante nuances de Grey", adaptation du best-seller érotique de 2012, est l'un des plus attendus de 2015. Sa bande-annonce a un peu déçu les lecteurs et lectrices du livre, mais on en saura plus après sa présentation en avant-première au Festival de Berlin en février.

Les organisateurs de festivals de cinéma, sous leurs allures intellos, sont des petits coquins. Ceux du Festival de Berlin (5-15 février 2015) font le buzz depuis lundi, après avoir annoncé qu'ils organiseraient l'avant-première mondiale d'un des films les plus attendus de l'année prochaine: Cinquante nuances de Grey.

L'adaptation au cinéma du best-seller érotique de 2012, traduit en 51 langues et vendu à plus de 100 millions d'exemplaires, sera présentée en séance spéciale hors-compétition à cette 65e édition de la Berlinale, le mercredi 11 février, jour de sa sortie sur les écrans  français et trois jours avant la Saint-Valentin.

Ce joli coup médiatico-cinématographique du Festival de Berlin n'est pas sans rappeler celui du Festival de Cannes, en 1992, quand les organisateurs avaient présenté (en compétition) le film Basic Instinct, avec une jeune actrice encore peu connue, Sharon Stone (bande-annonce à revoir ici). Le film de Paul Verhoeven avait véritablement lancé sa carrière, en un croisement de jambes.

Scènes d'amour, suspense et passion, sado-maso soft, érotisme chic: les mêmes éléments sont réunis pour donner l'eau à la bouche aux nombreux lecteurs et lectrices du livre de la romancière britannique E.L. James, premier tome d'une trilogie (les deux autres se nomment Cinquante nuances plus sombres et Cinquante nuances plus claires).

On en sait encore très peu sur le synopsis du film et la manière dont le livre a été adapté. Revoici, pour mémoire, le résumé officiel du livre: "Anastasia Steele, étudiante en littérature, a accepté la proposition de son amie journaliste de prendre sa place pour interviewer Christian Grey, un jeune et richissime chef d’entreprise de Seattle. Dès le premier regard, elle est à la fois séduite et intimidée. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l'oublier, jusqu'à ce qu'il débarque dans le magasin où elle travaille à mi-temps et lui propose un rendez-vous. Ana est follement attirée par cet homme. Lorsqu'ils entament une liaison passionnée, elle découvre son pouvoir érotique, ainsi que la part obscure qu’il tient à dissimuler…".

C'est la réalisatrice anglaise Sam Taylor-Johnson qui a été choisie pour adapter le livre au cinéma. Son premier long-métrage, Nowhere Boy, en 2009, racontait la vie de John Lennon, avec son mari Aaron Taylor-Johnson dans le rôle principal. Mais elle n'est pas une novice dans le cinéma érotique puisqu'auparavant, en 2006, elle avait signé l'un des sept courts-métrages du film collectif  Destricted, où sept réalisateurs évoquaient le sexe à l'écran. Dans son court-métrage, intitulé Death Valley, on voyait un homme se masturber dans le désert, sur fond de musique électro.

Même si l'une d'elles a été la plus vue sur Internet en 2014, les deux bandes-annonces de Cinquante nuances de Grey, diffusées par le site officiel des studios Universal Pictures, ont un peu déçu les attentes des lecteurs et lectrices du livre. Trop soft, trop cinématographiques? Cela vient peut-être du relatif anonymat des acteurs choisis: Jamie Dornan, 32 ans, mannequin et acteur britannique, a fait quelques apparitions dans Marie-Antoinette de Sofia Coppola ou des séries télévisées comme Once Upon a Time et The Fall; et Dakota Johnson, 25 ans, fille des acteurs Don Johnson et Melanie Griffith, a été vue dans The Social Network de David Fincher et 21 Jump Street de Phil Lord et Chris Miller.

Pour savoir si l'atmosphère sulfureuse et sensuelle du livre passe bien au grand écran –ce qui n'est pas évident–, il faudra donc attendre la Saint-Valentin…

(Voir ci-dessous la bande-annonce du film):

 

Auteur(s): Jean-Michel Comte

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le film met déjà l'eau à la bouche, un mois et demi avant sa sortie.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-