"Patients": Grand Corps Malade revient sur l'accident qui a failli le paralyser à vie et sur sa rééducation réussie (VIDEO)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

"Patients": Grand Corps Malade revient sur l'accident qui a failli le paralyser à vie et sur sa rééducation réussie (VIDEO)

Publié le 01/03/2017 à 17:17 - Mise à jour à 17:28
©Capture d'écran dailymotion
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Grand Corps Malade a décidé de transposer à l'écran son roman "Patients", écrit en 2012, où il raconte son quotidien, à l'époque où il était en centre de rééducation suite à l'accident qui a failli le rendre tétraplégique. Le film sort ce mercredi dans les salles

"Avec une enclume sur le dos, les pieds liés et le vent de face, c'est déjà plus dur d'aimer la vie, de faire des sourires dans la glace". Grand Corps Malade, Fabien Marsaud de son vrai nom, a décidé de mettre en images la période la plus difficile de sa vie: cette année qu'il a passé dans un centre de rééducation suite à un accident qui a bien failli le rendre tétraplégique. Mais lors de cette période sombre, le slameur a su trouver la lumière pour retrouver l'espoir et l'usage de ses jambes. C'est cet espoir, qui lui a sauvé la vie, qu'il a voulu transmettre à travers son film Patients, tiré du roman du même nom paru en 2012, sorti au cinéma ce mercredi 1er mars.

(Découvrez la bande-annonce de Patients ici)

A la réalisation? Son meilleur ami Mehdi Idir, qui a aussi réalisé tous ses clips, dès que le succès a rencontré le chanteur. Point de tristesse dans le scénario du film, co-écrit par Fadette Drouard, mais des sourires et de l'humour noir pour illustrer le quotidien des handicapés. "L’autodérision, dans le film, est un bon remède contre le désespoir" a d'ailleurs expliqué Grand Corps Malade à 20minutes.

Si faire rire est l'un des objectifs du film, où Pablo Pauly incarne le rôle de Fabien Marsaud, un autre est aussi de faire prendre conscience, aux personnes qui ne côtoient pas des handicapés au quotidien, des difficultés rencontrées pour accomplir les choses les plus simples de la vie. "Les gestes de la vie courante -comme manger, changer de chaîne de télé ou aller aux toilettes- deviennent un parcours du combattant quand on ne peut pas bouger" a confié Mehdi Idir. Un mélange de drame, d'humour et de leçon de vie, avec des visages inconnus -auxquels le spectateur s'identifiera plus facilement- pour incarner les Patients.

(Voir ci-dessous le clip de la chanson Espoir adapté, générique de fin du film)

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


En plus du scénario du film, Grand Corps Malade a écrit une chanson pour le générique de fin. Elle s'intitule "Espoir adapté".

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-