"The Infiltrator": après "Breaking Bad", Bryan Cranston part en guerre contre la drogue (VIDEO)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

"The Infiltrator": après "Breaking Bad", Bryan Cranston part en guerre contre la drogue (VIDEO)

Publié le 29/06/2016 à 20:35 - Mise à jour à 21:00
©Kevin Winter/GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): RT
-A +A

Après avoir joué les barons de la drogue dans la série "Breaking Bad", Bryan Cranston passe de l'autre côté de la barrière et devient Robert Mazur, un agent infiltré en guerre contre les cartels colombiens, dans "The Infiltrator", le nouveau film de Brad Furman.

"Un pas de travers et on est mort". Après avoir joué les barons de la drogue dans la série à succès Breaking Bad, Bryan Cranston se glisse dans la peau d'un agent infiltré, en guerre contre les cartels colombiens, dans The Infiltrator. Et ça n'a pas l'air de tout repos, comme le montre la dernière bande-annonce du prochain film de Brad Furman (La Défense Lincoln).

Nous sommes en 1986. Pablo Escobar (Benjamin Bratt) met la Colombie à feu et à sang et écoule joyeusement sa came aux Etats-Unis. Le président Reagan veut mettre un terme à cette folie. "Nous devons faire passer le message que les drogues ne seront plus jamais tolérées", lance sa femme avec autorité dans la bande-annonce du film. Pour démanteler le système corrompu des banques qui blanchissent l'argent sale de la drogue, l'agent fédéral Robert Mazur (Bryan Cranston) devra la gagner la confiance du bras droit d'"El Patron" (Benjamin Bratt). Il sera épaulé dans sa mission par l'agent Emir Abreu (John Leguizamo) et sa "fausse fiancée" Kathy Ertz (Diane Kruger).

Si le film, qui sortira dans les salles françaises le 5 septembre, a tout d'un thriller haut en couleur, il s'agit pourtant d'une histoire vraie. En effet, The Infiltrator n'est autre que l'adaptation cinématographique de l'autobiographie de Robert Mazur. Après le biopic de Dalton Trumbo qui lui avait valu une nomination aux Oscars, c'est donc la deuxième fois que Bryan Cranston campe un personnage ayant réellement existé. Mais non content d'avoir joué les agents double, l'acteur semble vouloir repasser de l'autre côté de la barrière.

Cette semaine, il ainsi déclaré avoir très envie de reprendre son rôle de Walter White dans la série dérivée Better Call Sall. Interrogé sur le réalisateur de cette dernière, Vince Gilligan (également à l'origine de Breaking Bad), lors du Rich Eisen Show cette semaine, le comédien a déclaré: "Je lui dois tellement. C'est grâce à lui que j'ai joué ce rôle. Alors s'ils m'appelaient pour me dire: +On a une idée...+ Je leur dirais simplement: +Pas la peine d'essayer de me convaincre. Je suis déjà partant+. Je suis prêt à faire tout ce qu'ils veulent, parce que je sais à quel point ils font attention aux  personnages et à leurs histoires. Ce ne serait pas juste une apparition pour déconner. Ce serait forcément pour quelque chose d'unique, d'obscure et de créatif. Quoi que ce soit, je suis partant à 100%".

Apparemment très nostalgique de ses années passées à la télévision qui l'ont révélé au grand public, Bryan Cranston s'est également dit partant pour relancer la série Malcom, où il interprétait le très loufoque père de famille Hal Wilkerson. "Je sais que les garçons (Christopher Kennedy Masterson (Francis), Justin Berfield (Reese) et Erik Per Sullivan (Dewey), NDLR) ont la forme et que Jane Kaczmarek (Loïs, NDLR) se porte à merveille. J'aimerais les retrouver", a-t-il ainsi confié au site E-Online la semaine dernière.

Bref, vous l'aurez compris, vous n'êtes pas prêt d'arrêter de voir Brian Cranston, que ce soit sur petit ou grand écran.  

(Voir ci-dessous la bande-annonce de The Infiltrator): 

 

Auteur(s): RT

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Bryan Cranston a une actualité très chargée en ce moment.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-