Johnny Depp suscite la polémique en insinuant vouloir tuer Donald Trump (vidéo)

Johnny Depp suscite la polémique en insinuant vouloir tuer Donald Trump (vidéo)

Publié le 23/06/2017 à 12:42 - Mise à jour à 13:09
©Fabrizio Bensch/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Johnny Depp se retrouve en plein cœur d'une polémique après avoir évoqué jeudi Donald Trump lors du festival Glastonbury en Angleterre. Lors de son discours, l'acteur de 54 ans a fait une blague de mauvais goût en insinuant vouloir assassiner le nouveau président des Etats-Unis.

Johnny Depp semble vivre une période difficile. Après un divorce très médiatisé et des problèmes financiers conséquents, l'acteur de 54 ans a cette fois-ci choqué de nombreux Américains en évoquant Donald Trump. A l'affiche du festival Glastonbury (Angleterre) pour présenter le film Rochester, le dernier des libertins, l'ex-compagnon de Vanessa Paradis s'est exprimé jeudi 22 devant une foule de 1.500 personnes. Mais lors de son discours, l'acteur s'est permis de faire passer un petit message au nouveau président des Etats-Unis, provoquant la polémique.

"Je pense qu’il a besoin d’aide et il y a beaucoup de merveilleux endroits sombres où il pourrait aller. Je pose juste la ques­tion (…) C’était quand la dernière fois qu’un acteur a assassiné un président? Je veux postuler, même si je ne suis pas un acteur. Je mens juste pour vivre. Mais ça fait longtemps et peut-être que c’est le bon moment", a-t-il notamment déclaré faisant référence au meurtre d'Abraham Lincoln par John Wilkes Booth en 1865.

Et ce n'est pas la première fois que Donald Trump est visé par un artiste. Pour rappel, en mars dernier, Snoop Dogg avait exprimé sa colère, cette fois-ci dans son clip Lavender où il dénonçait les excès de Donald Trump et protestait contre les violences policières contre les noirs. Une vidéo dans laquelle le rappeur faisait mine de tirer sur le président des Etats-Unis, un geste qui avait choqué des milliers de personnes.

Plus récemment, au mois de mai, l'humoriste américaine Kathy Griffin avait elle aussi suscité la polémique en réalisant et en postant un photo-montage de Donald Trump, ensanglanté et décapité (à voir ici). Mais rapidement, suite aux nombreuses critiques, elle s'était excusée sur son compte Twitter. "Je suis désolée. Je suis allée trop Loin. J'avais tort", avait-elle écrit dans la foulée.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"C'était quand la dernière fois qu'un acteur a assassiné un président?", a balancé Johnny Depp lors du festival Glastonbury.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-