"La Dernière Vie de Simon": le garçon deux-en-un (vidéo)

"La Dernière Vie de Simon": le garçon deux-en-un (vidéo)

Publié le 04/02/2020 à 08:39 - Mise à jour à 08:50
©Jour2Fête Distribution
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): France-Soir
-A +A

SORTIE CINÉ – Un orphelin de 8 ans doté d'un pouvoir secret grandit dans une famille en prenant la place d'un autre: c'est le point de départ du film familial mais fantastique La Dernière Vie de Simon, qui sort sur les écrans ce mercredi 5 février.

L'histoire commence comme une chronique familiale toute simple. En Bretagne, Simon, qui vit dans un orphelinat, se fait deux nouveaux copains de son âge lors d'une sortie avec d'autres enfants de la région: Thomas et sa petite sœur Madeleine. Les parents de ceux-ci l'invitent souvent à la maison, et les trois enfants deviennent vite inséparables, Simon trouvant ainsi une famille d'accueil tous les week-ends.

Ils décident de se confier un secret. Celui de Simon est beaucoup moins banal que ceux de Thomas et Madeleine. Il a un don surnaturel, qu'il leur montre: il est capable de prendre l'apparence physique de chaque personne qu'il a déjà touchée –un peu comme le personnage de Mystique (Jennifer Lawrence) dans les X-Men.                  

Lire aussi:

> Jennifer Lawrence quitte Mystique et les X-Men

> X-Men: Apocalypse: le réveil de la Force (vidéo)

> X-Men: Dark Phoenix: l'Empire du Mal au féminin (vidéo)

Thomas et Madeleine promettent de garder le secret. Mais un drame survient: Thomas et Simon font tous les deux une sortie en forêt, habillés pareil. Thomas tombe dans une profonde crevasse et disparaît. Quand Simon rentre à la maison, il décide de prendre l'apparence de Thomas et prend sa place dans la famille. Tout le monde fait le deuil de Simon, orphelin porté disparu et dont le corps n'a pas été retrouvé.

L'âge des jeux dangereux

Une dizaine d'années plus tard, Thomas (en réalité Simon, donc) a son avenir tout tracé dans la miroiterie de son père. Madeleine est devenue une jolie jeune fille libérée, mais dont l'espérance de vie est incertaine à cause d'une opération cardio-pulmonaire qui date de son enfance. Pour le (faux) frère et la sœur, c'est bientôt l'entrée dans l'âge adulte, c'est l'âge des jeux dangereux et des remises en question. Surtout quand on a passé dix ans dans le corps d'un autre…

C'est le premier long-métrage de Léo Karmann, 30 ans, fils de l'acteur et réalisateur Sam Karmann. Avec sa complice la coscénariste Sabrina B. Karine, il a voulu commencer son film comme une histoire familiale et intimiste, avant de le faire virer au fantastique puis au thriller, avec comme fil conducteur ce personnage d'orphelin qui se fait passer pour un autre pour qu'on l'aime davantage.

Référence à Spielberg

"Une de nos références, c’est «E.T.» de Spielberg: il commence lui aussi dans une sphère intime (un alien dans une maison) et se termine par une course-poursuite suivie par le monde entier", explique-t-il. "On souhaitait que notre film épouse ce genre de trajectoire: un enfant qui a un secret qu’il dévoile à ses copains, une histoire intime que seuls les personnages principaux et les spectateurs partagent, avant que le monde entier, dans sa cruauté face à l’inconnu, ne menace ce fragile équilibre…"

Les acteurs sont des visages inconnus du grand public: d'abord les trois gamins, puis les jeunes adultes Camille Claris, Benjamin Voisin et Martin Karmann (le frère du réalisateur et autre fils de Sam Karmann). Ils apportent une belle fraîcheur à une histoire originale, au suspense bien mené et dont on se demande comment elle va s'achever –même si, vers la fin, c'est un peu cousu de fil blanc.

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Simon (à gauche) partage un gros secret avec ses nouveaux amis Thomas et Madeleine

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-