Le réalisateur de "La Cité de la peur" Alain Berbérian est mort à l'âge de 64 ans

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Le réalisateur de "La Cité de la peur" Alain Berbérian est mort à l'âge de 64 ans

Publié le 24/08/2017 à 12:08 - Mise à jour à 12:11
©Photo AFP/Jean-Pierre Muller
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alain Berbérian, réalisateur connu notamment pour les comédies "La Cité de la peur" et "Le Boulet", est décédé des suites d'une maladie mardi. Il était hospitalisé depuis plusieurs jours. Son agent a confirmé la triste information, sans en dire plus sur la nature de la pathologie du défunt grand nom du cinéma.

Alain Berbérian est mort. Son agent a confirmé la triste nouvelle ce jeudi 24, confirmant une information publiée la veille par La Tribune de Genève. Le cinéaste français d'origine arménienne (il est né à Beyrouth le 2 juillet 1953) était hospitalisé depuis plusieurs jours pour une grave maladie dont la nature n'a pas été révélée. C'est cette maladie qui lui a pris la vie, alors qu'il n'était âgé que de 64 ans.

Ce réalisateur, qui a percé sur grand écran en 1994 avec La Cité de la peur, après plusieurs années passées sur Canal +, notamment pour scénariser l'émission humoristique Les Nuls, a travaillé avec de grands noms du cinéma francophone. Dans La Cité de la peur, d'abord, aux côtés d'Alain Chabat, Chantal Lauby, Dominique Farrugia ou encore Gérard Darmon. Puis quatre ans plus tard dans Paparazzi avec Vincent Lindon, Patrick Timsit, Catherine Frot et Nathalie Baye.

Dans les années 2000, il a réalisé plusieurs comédies populaires comme Le Boulet en 2002, avec Gérard Lanvin et Benoît Poelvoorde, ou encore L'enquête corse en 2004, avec l'incontournable Jean Reno et Christian Clavier.

En 2007, il a signé un dernier film avant de tirer sa révérence: c'était L'Île aux trésors, avec Gérard Jugnot, Alice Taglioni et Jean-Paul Rouve.

En apprenant la triste nouvelle, plusieurs célébrités qui ont travaillé à ses côtés, ou qui admiraient simplement son travail, lui ont rendu hommage. Il laissera ainsi un souvenir impérissable à Christophe Dechavanne, notamment pour le générique de Coucou c'est nous.

Christian Clavier a aussi confié sa peine en publiant un message émouvant sur les réseaux sociaux. "Très peiné par la triste nouvelle de la disparition d'Alain Berbérian, un homme au goût et à la connaissance immodérés pour le cinéma".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Alain Berbérian est mort des suites d'une grave maladie pour laquelle il avait été hospitalisé depuis plusieurs jours.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-