Le remake de "Ben-Hur" en passe de faire un bide aux Etats-Unis (VIDEO)

Le remake de "Ben-Hur" en passe de faire un bide aux Etats-Unis (VIDEO)

Publié le 23/08/2016 à 07:24 - Mise à jour à 07:28
©Capture d'écran Youtube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Le film Ben-Hur espérait peut-être secrètement faire aussi bien en 2016 que la version antérieure de 1959. C'est plutôt mal parti: les premiers chiffres américains, le film n'est pas encore sorti en France, sont catastrophiques.

Le film s’annonçait comme l’un des blockbusters majeurs de l’été, mêlant grand spectacle et gros budget. La dernière version de Ben-Hur espérait donc marcher sur les traces du film de 1959 avec Charlton Heston. Raté. Le démarrage américain (le film est sorti aux Etats-Unis le 19 août) s’est avéré complètement raté, et les chiffres laissent maintenant présager un naufrage financier pour Metro-Goldwyn-Mayer et Paramount Pictures.

Après son premier week-end d’exploitation, Ben-Hur version 2016 ne se place qu’à la cinquième place du box-office US et n’engrange que 11,4 millions de dollars. Un bide pour un film qui a coûté la bagatelle de 100 millions de dollars.

Le scénario du film est pourtant assez proche de la version de 1959 qui restera gravée dans l’histoire du septième art: Judah Ben-Hur est volontairement accusé à tort par Messala, son frère adoptif et officier de l’armée romaine, de trahison. Perdant ses titres, sa famille et la femme qu’il aime, Judah devient un esclave, condamné à ramer sur les galères.Il finira par revenir sur sa terre natale, avec un seul but: se venger de Messala.

Réalisé par le kazakhe Timour Bekmabetov, à qui l’on devait déjà en 2012 le discutable Abraham Lincoln, chasseur de vampires, qui n’avait déjà pas affolé les compteurs, Ben-Hur a été qualifié de "vaseux" par la presse américaine qui ne s'étonne guère de l'échec en cours. Le long métrage sortira le 7 septembre sur les écrans français.

(voir ci-dessous la bande-annonce, en anglais, de "Ben-Hur")

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le film a coûté 100 millions de dollars à ses producteurs.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-