Maureen O'Hara: décès d'une rousse mythique d'Hollywood (VIDEO)

Maureen O'Hara: décès d'une rousse mythique d'Hollywood (VIDEO)

Publié le 25/10/2015 à 12:53 - Mise à jour à 13:00
©Nana Productions/Sipa
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): JmC
-A +A

Rousse incendiaire au caractère fort dans les films de John Ford comme "L'homme tranquille" ou "Rio Grande" aux côtés de John Wayne, l'actrice irlandaise Maureen O'Hara est morte dans son sommeil samedi. Elle avait 95 ans.

C'était, avec Rita Hayworth, la rousse la plus célèbre et la plus sexy de l'âge d'or d'Hollywood. L'actrice irlandaise Maureen O'Hara, surnommée "la reine du Technicolor" pour sa chevelure flamboyante, partenaire notamment de John Wayne dans L'homme tranquille, est morte samedi 24 à l'âge de 95 ans, ont annoncé ses proches.

"C'est le coeur triste que nous annonçons que Maureen O'Hara est décédée aujourd'hui dans son sommeil de causes naturelles", a précisé sa famille dans un communiqué cité par le quotidien irlandais Irish Times. "Maureen était notre mère, grand-mère, arrière-grand-mère et amie bien-aimée. Elle est morte en paix entourée de sa famille alors qu'ils célébraient sa vie en écoutant la musique de son film préféré, L'homme tranquille".

Maureen O'Hara était l'une des actrices préférées de John Ford, avec qui elle avait tourné Qu'elle était verte ma vallée (1941), Rio Grande (1950), L'homme tranquille (1952), Ce n'est qu'un au revoir (1955) et L'aigle vole au soleil (1957).

Parmi ses autres films célèbres figurent notamment La taverne de la Jamaïque d'Alfred Hitchcock (1939), Le cygne noir d'Henry King (1942), Sinbad le marin de Richard Wallace (1947), Le miracle sur la 34e rue de George Seaton (1947), Secret de femme de Nicholas Ray (1949), Notre agent à la Havane de Carol Reed (1959) ou Le grand McLintock d'Andrew V. McLaglen (1963).

Née à Dublin en 1920, Maureen FitzSimons de son vrai nom avait débuté sa carrière à Hollywood à 19 ans et avait été tout de suite remarquée pour son physique et ses cheveux roux. Mais par la suite elle révéla un vrai talent d'actrice, qui lui valut de nombreux rôles de femme intrépide et pas seulement de faire-valoir sexy, notamment dans les films de John Ford. "J'ai toujours été une fille irlandaise coriace. J'ai prouvé qu'il y avait une sacrément bonne actrice en moi. Ce n'était pas seulement mon visage", disait-elle dans une interview au Daily Telegraph en 2004. Dans ses mémoires, elle cite John Wayne qui disait d'elle: "J'ai eu de nombreux amis, et je préfère la compagnie des hommes, à l'exception de Maureen O'Hara. C'est un type super".

Elle avait mis fin à sa carrière dans les années 70 pour diriger une compagnie aérienne avec son mari, s'était retirée à Boise dans l'Idaho (nord-ouest des Etats-Unis) où elle est décédée samedi, et avait reçu en 2014 un Oscar d'honneur pour l'ensemble de sa carrière.

Parmi les réactions à son décès, le président irlandais Michael Higgins a exprimé sa "grande tristesse" à l'annonce de la disparition de cette "actrice remarquable et polyvalente (...)  dont le travail notamment au cinéma passera le test du temps".

De son côté la rousse la plus célèbre du cinéma actuel, l'actrice américaine Jessica Chastain, lui a également rendu hommage en publiant sur son compte Twitter une photo d'elles et un message avec ces mots: "D'une rousse coriace à une autre. Reconnaissante pour la lumière que vous avez partagée".

(Voir ci-dessous un extrait de L'homme tranquille, de John Ford, 1952):

 

Auteur(s): JmC

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Maureen O'Hara dans "Secret de femme", de Nicholas Ray, en 1949.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-