Steven Spielberg ne voit aucun avenir aux films de superhéros

Steven Spielberg ne voit aucun avenir aux films de superhéros

Publié le 05/09/2015 à 18:37 - Mise à jour à 18:47
©STR New/Reuters
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): BA
-A +A

Interviewé par l'Associated Press, Steven Spielberg a prédit la fin des films de superhéros et associé ce futur déclin à celui des westerns.

Décidément pessimiste quant à l’avenir du cinéma, Steven Spielberg a fait part de son inquiétude lors d’une interview accordée à l’Associated Press dans le cadre de la sortie du Pont des espions. Pour le réalisateur américain, les films de superhéros connaîtront le même destin tragique que les films de western.

"Nous étions là quand le genre est mort", s’est-il souvenu. "Il y aura un moment où les super-héros emprunteront le même chemin que le western. Cela ne signifie pas que le western n'aura plus d'occasion de revenir ou que les super-héros ne reviendront pas."

Selon lui, en dépit du fait que les films de superhéros sont actuellement tendance, ce genre de scénario n’est pas prospère sur le long terme. "Bien sûr, les superhéros sont aujourd'hui vivants et prospères. Mais ces cycles ont une durée de vie limitée dans la culture populaire. Un jour viendra où les histoires mythologiques seront supplantées par un autre genre que des jeunes réalisateurs songent actuellement à explorer pour nous tous" , a conclu Steven Spielberg.

Le gigantesque flop des Quatre fantastiques, sorti en août dernier, traduit-il du déclin des films de superhéros?  Pas sûr si l’on tient compte du succès qui avait accompagné la sortie de The Avengers 2  en avril dernier.

Le Pont des espions, le nouveau film de Spielberg dont la sortie dans les salles obscures est prévue le 2 décembre prochain, raconte l’histoire de James Donovan (Tom Hanks) qui doit, en pleine guerre froide, négocier la libération du pilote d’un avion espion américain U-2 pour la CIA.

 

Auteur(s): BA

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Steven Spielberg est plutôt négatif quant à l'avenir des films de superhéros.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-