"Un gars, une fille": Alexandra Lamy gagnait trois fois moins que Jean Dujardin

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

"Un gars, une fille": Alexandra Lamy gagnait trois fois moins que Jean Dujardin

Publié le 22/03/2018 à 17:40 - Mise à jour à 17:51
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans un entretien accordé mercredi à "La Dernière Heure", Alexandra Lamy a révélé qu'elle avait gagné nettement mois d'argent que Jean Dujardin au cours des neuf premiers mois du tournage d'"Un gars, une fille".

Les inégalités salariales persistent et touchent de nombreux milieux, comme celui du cinéma. Dans un entretien accordé mercredi 21 à La Dernière Heure, Alexandra Lamy a révélé qu'elle avait gagné nettement mois d'argent que Jean Dujardin au cours des neuf premiers mois du tournage d'Un gars, une fille, une minisérie diffusée à partir d'octobre 1999 sur France 2.

"Pour Un gars, une fille, je ne touchais que le tiers du salaire de Jean Dujardin, alors que la série était produite par trois femmes et qu’on avait une directrice des programmes. Que des femmes! Au bout de huit ou neuf mois, j’en parle à Jean. Il était d’autant plus scandalisé que c’était souvent moi qui réécrivais les textes ou les adaptais. Je faisais plus de boulot que lui et je touchais nettement moins", a-t-elle confié précisant qu'il s'était rendu dans le bureau des productrice et qu'il avait exigé qu'elle gagne la même chose que lui sous peine de quitter le programme.

Victime de cette injustice, Alexandra Lamy a fait part d'une solution pour garantir une parfaite égalité femmes-hommes, confiant qu'il serait peut-être judicieux d'instaurer des quotas. "La parité est une évidence. A niveau égal et talent égal, une femme doit gagner la même chose qu’un homme. Et s’il faut malheureusement passer par des quotas pour garantir la parité dans les productions, et bien il faut le faire", a-t-elle affirmé prenant l'exemple d'un tout autre pays.

"Comme en Suède, où les œuvres signées par des réalisatrices ont fort augmenté. En France, on compte 61% de réalisatrices mais on ne donne de l’argent que pour 14% des projets réalisés par des femmes. C’est anormal", a-t-elle ajouté.

Lire aussi - Malgré le #MeToo, les inégalités salariales à Hollywood ont la vie dure

A noter que la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, avait déclaré en janvier dernier dans un entretien au Journal du Dimanche qu'elle souhaitait réunir les "partenaires sociaux" pour "élaborer un plan d'action" contre les inégalités salariales. Et ce, afin de supprimer d'ici à la fin du quinquennat, l'écart de 9% existant entre hommes et femmes à poste égal.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Alexandra Lamy a révélé qu’elle gagnait trois fois moins que Jean Dujardin dans "Un gars, une fille".

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-