Hommage national à d'Ormesson: Macron a déposé un crayon sur le cercueil (vidéo)

Hommage national à d'Ormesson: Macron a déposé un crayon sur le cercueil (vidéo)

Publié le 08/12/2017 à 14:43 - Mise à jour à 14:55
© - / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Emmanuel Macron a rendu hommage à l'écrivain et l'académicien Jean d'Ormesson lors d'un hommage national ce vendredi dans la cour d'honneur des Invalides. Un moment d'émotion pour remercier "un être de clarté".

Emmanuel Macron a présidé un hommage national à l'écrivain Jean d'Ormesson ce vendredi 8 à l'hôtel des Invalides à Paris. L'écrivain et académicien est décédé d'une crise cardiaque dans la nuit de lundi à mardi à l'âge de 92 ans, à son domicile de Neuilly (Hauts-de-Seine).

Une messe a d’abord été célébrée à 10 h 30 en la cathédrale Saint-Louis des Invalides, à Paris. Le livret de messe est illustré par une photo en noir et blanc de l'académicien qui se cache le bas du visage avec les mains. Sous la photo, un vers célèbre du poète communiste Louis Aragon dont l'écrivain avait fait le titre de l'un de ses livres: Je dirais malgré tout que la vie fut belle.

Voir aussi: Jean d'Ormesson, aristocrate des lettres et écrivain du bonheur

Encadré par la Garde républicaine, le cercueil de Jean d'Ormesson, orné du drapeau français, a traversé la nef de la cathédrale avant d'être déposé devant le chœur. L'épée d'académicien et la grand-croix de la Légion d'honneur de l'écrivain étaient portées par des gardes républicains derrière le cercueil. Une fois en place, le président de la République a pris la parole pour un bref discours.

"Ne fût-il pas lui-même un être de clarté? Il n’était pas un lieu, pas une discussion, pas une circonstance que sa présence n’illuminât. Il semblait fait pour donner aux mélancoliques le goût de vivre et aux pessimistes celui de l’avenir", a déclaré Emmanuel Macron, visiblement très ému.

Et d'ajouter: "C'est cette clarté qui d'abord nous manquera et qui déjà nous manque en ce jour froid de décembre. Jean d'Ormesson fut ce long été auquel pendant des décennies nous nous sommes chauffés avec gourmandise et gratitude".

Lire aussi: Avant Johnny, la France dit au-revoir à Jean d'Ormesson

Puis, le chef de l'Etat s'est avancé dans la cour d'honneur afin de s'incliner devant le cercueil de l'académicien avant d'y déposer, conformément à la volonté de Jean d'Ormesson, un simple crayon de bois. "Du moins puis-je vous rester fidèle en déposant sur votre cercueil ce que vous avez voulu y voir: un simple crayon, le crayon des enchantements. Qu'il soit aujourd'hui celui de notre immense gratitude et de notre souvenir", a souligné le président.

Au son d'une Marseillaise très solennelle, Emmanuel Macron s'est ensuite longuement recueilli devant le cercueil ceint d'un drapeau tricolore. Enfin, le chef de l'Etat et la famille de l’écrivain ont suivi le cercueil sur un concerto pour piano de Mozart joué par l’orchestre de la Garde républicaine.

La dépouille de Jean d’Ormesson sera incinérée "plus tard" dans l’intimité, a confié sa famille.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un crayon a été déposé sur le cercueil de Jean d'Ormesson par Emmanuel Macron.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-