L'écrivain Michel Tournier sera enterré lundi dans les Yvelines

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

L'écrivain Michel Tournier sera enterré lundi dans les Yvelines

Publié le 20/01/2016 à 20:08 - Mise à jour à 20:11
©Catherine Gugelmann/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

L'écrivain Michel Tournier, décédé à l'âge de 91 ans, sera enterré lundi à 15h00 à l'église de Choisel, dans les Yvelines. Il avait déjà choisi sa pierre tombale et avait écrit ce qu'il souhaitait comme épitaphe: "je t'ai adorée, tu me l'as rendu au centuple, merci la vie!".

Les obsèques de l'écrivain Michel Tournier, décédé mardi 19 à l'âge de 91 ans, auront lieu lundi 25 janvier à 15h00 à l'église de Choisel (Yvelines), qui jouxte le presbytère où il résidait depuis plusieurs dizaines d'années, a-t-on appris ce mercredi 20 auprès de la mairie.

"Il sera enterré au cimetière, derrière chez lui, sous un arbre qu'il avait choisi", avait expliqué mardi à l'AFP Alain Seigneur, maire de Choisel, une petite commune située à 50 km au sud de Paris.

Plusieurs personnalités sont annoncées lors de cette cérémonie, notamment Bernard Pivot, fidèle ami et camarade de l'académie Goncourt, dont Tournier a été membre jusqu'en 2009, ainsi que l'éditeur Antoine Gallimard.

Selon le maire de Choisel, l'écrivain avait déjà choisi sa pierre tombale. En 1979, au terme de sa propre nécrologie, il avait écrit ce qu'il souhaitait pour épitaphe: "je t'ai adorée, tu me l'as rendu au centuple, merci la vie!".

Michel Tournier, dont l'oeuvre s'inspire des mythes fondateurs qu'il avait renouvelés avec humour et acuité, était venu à la littérature à plus de 40 ans. "Ce que j'avais à dire était à la fois tellement secret et tellement essentiel que j'ai eu besoin d'une longue maturation pour publier quoi que ce soit", expliquait-il.

En 1967, il obtient d'emblée le Grand Prix du roman de l'Académie Française avec Vendredi ou les limbes du Pacifique. Il confirme, trois ans plus tard, avec Le Roi des Aulnes, porté à l'écran en 1996 par Volker Schloendorff, puis en 1975 avec Les Météores.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Michel Tournier serra enterré à Choisel, où il résidait depuis plusieurs dizaines d'années.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-