Mort de la romancière P.D James, la reine des polars

Auteur(s)
AZ
Publié le 27 novembre 2014 - 18:02
Image
Phyllis Dorothy James en 2005.
Crédits
©Bouet/Sipa
La romancière britannique Phyllis Dorothy James en 2013.
©Bouet/Sipa
La romancière britannique Phyllis Dorothy James, plus connu sous le nom de P.D. James, est morte ce jeudi à l'âge de 94 ans, a annoncé sa maison d'édition. Elle était l'un des auteurs de romans policiers les plus connus au monde.

Elle était l'un des grands noms du polar outre-Manche. La doyenne du roman policier britannique, P.D. James, est décédée ce jeudi à l'âge de 94 ans, "paisiblement à son domicile d’Oxford", a annoncé la maison d’édition Faber & Faber. Célèbre pour ses romans policiers aux intrigues alambiquées et à l'ambiance mystérieuse,  la reine du crime laisse derrière elle une œuvre riche de vingt romans. Son premier, A visage couvert (ed. Fayard), paru en 1962 a introduit le personnage d'Adam Dalgliesh, le fameux inspecteur de Scotland Yard qui tient le rôle principal dans toute son œuvre.

Née le 3 août 1920 à Oxford, Phyllis Dorothy James (de son vrai nom) a toujours mis de côté son envie d'écrire. A l'âge de 16 ans, elle quitte l'école à la demande de son père pour travailler au service des impôts. Puis, devient cadre médicale pour subvenir aux besoins de ses deux filles et de son mari, malade. Elle se consacre à l'écriture assez tardivement. C'est à l'âge de 42 ans, qu'elle envoi son premier manuscrit sous le nom de P.D James. Une réussite. 

De là, elle ne s'arrêtera jamais. Parallèlement à sa carrière d'écrivain,  P.D James travaille dans les années 70 au département du Ministère de l'intérieur puis occupe la fonction de magistrat jusqu'en 1984.

Traduite dans de nombreuses langues, elle a publié son dernier roman, La mort s'invite à Pemberley, en 2011. Plusieurs de ses aventures ont été adaptées à la télévision, dans des séries en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. Lauréate de nombreux prix dans plusieurs pays, elle a été distinguée par la reine en 1983 et a reçu le titre de baronne en 1991. Ses ouvrages, toujours très médiatisés, se sont vendus à des millions d'exemplaires à travers le monde. 

A l'annonce de sa disparition, le Premier ministre britannique David Cameron a rendu hommage à la romancière via son compte Twitter. "Je suis attristé d'apprendre la mort de P.D. James, l'une des plus grandes auteures de polars britannique. Elle a fait trembler et inspiré des générations de lecteurs". 

L'article vous a plu ? Il a mobilisé notre rédaction qui ne vit que de vos dons.
L'information a un coût, d'autant plus que la concurrence des rédactions subventionnées impose un surcroît de rigueur et de professionnalisme.

Avec votre soutien, France-Soir continuera à proposer ses articles gratuitement  car nous pensons que tout le monde doit avoir accès à une information libre et indépendante pour se forger sa propre opinion.

Vous êtes la condition sine qua non à notre existence, soutenez-nous pour que France-Soir demeure le média français qui fait s’exprimer les plus légitimes.

Si vous le pouvez, soutenez-nous mensuellement, à partir de seulement 1€. Votre impact en faveur d’une presse libre n’en sera que plus fort. Merci.

Je fais un don à France-Soir

Dessin de la semaine

Portrait craché

Image
Hollande
François Hollande, président belliqueux, mais adepte du scooter
Entre théories politiques floues, promesses électorales non tenues et un penchant pour l'action militaire “à mi-chemin", François Hollande aura été plus souvent à la t...
13 juillet 2024 - 12:16
Politique
Soutenez l'indépendance de FS

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de France-Soir est confirmée.

La newsletter France-Soir

En vous inscrivant, vous autorisez France-Soir à vous contacter par e-mail.