Natacha Polony récompensée par le prix Edgar-Faure de littérature politique

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Natacha Polony récompensée par le prix Edgar-Faure de littérature politique

Publié le 27/11/2014 à 15:27 - Mise à jour à 19:46
©D.D
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): MM
-A +A

La chroniqueuse et éditorialiste a été primée mardi 25 par le prix Edgar-Faure de littérature politique. Ce prix récompense chaque année le meilleur ouvrage politique de l'année écoulée.

Le prestigieux jury du prix Edgar-Faure de littérature politique a porté son choix cette année sur le livre de Natacha Polony, Ce pays qu'on abat (Ed. Plon). Cet ouvrage regroupe une sélection des chroniques de Natacha Polony dans le journal Le Figaro entre 2009 et 2014.

"A travers ces chroniques, j'ai notamment essayé de défendre la République comme cœur d'une vision digne de l'être humain. Surtout, j'ai tenté de mettre en œuvre ce qui sans doute manque le plus aux débats qui nous animent: un système de pensée cohérent" expliquait l'auteur au Figaro en juin 2014.

Le prix de littérature politique Edgar-Faure récompense, depuis 2007, le meilleur ouvrage politique de l'année écoulée. C'est grâce au travail et à la persévérance du petit-fils d'Edgar Faure, Rodolphe Oppenheimer (qui préside le jury) que ce prix a pu voir le jour. Comme Rodolphe Oppenheimer le confiait à FranceSoir le 18 juillet dernier, Edgar Faure "craignait, c’était par ailleurs sa seule crainte, d’être un homme que l’on oublie après sa disparition". Une façon de perpétuer la mémoire de celui que l'on surnommait à juste titre, "l'enragé du Bien public"

Par ailleurs, le prix des internautes "Le regard d’Edgar" a  récompensé l’ouvrage de Jean-Christophe Buisson,  Assassinés (Ed. Perrin). Cet ouvrage d'investigation historique raconte, de l'Antiquité à nos jours, l'histoire méconnue, déformée ou oubliée d'assassinats majeurs tant par les personnalités frappées que par les conséquences engendrées.

Les années précédentes, le prix Edgar-Faure avait notamment primé Manuel Valls, les secrets d'un destin de Jacques Hennen et Gilles Verdez (Ed. Editions du moment), Des hommes d'Etats de Bruno Le Maire (Ed. Grasset) ou encore Politiques cherchent audimat désespérément d'Apolline de Malherbe (Ed. Albin Michel).

Auteur(s): MM

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Natacha Polony recevant son prix des mains du député Olivier Dassault.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-