Thomas Piketty dit non à la Légion d'honneur

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Thomas Piketty dit non à la Légion d'honneur

Publié le 01/01/2015 à 17:35 - Mise à jour à 17:39
©Stefan Boness/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): AZ

-A +A

Thomas Piketty faisait partie de la nouvelle promotion de la Légion d'honneur. L'économiste français, auteur notamment de "Capital au XXIe siècle", a refusé sa nomination jugeant que le gouvernement ferait mieux "de se consacrer à la relance de la croissance en France et en Europe".

L'économiste Thomas Piketty, dont le livre Le Capital au XXIe siècle s'est déjà vendu à 1,5 million d'exemplaires, a indiqué, ce jeudi, qu'il refusait sa nomination pour la Légion d'honneur, la plus haute distinction du pays. Pour lui, le gouvernement n'a pas à décider qui est honorable et "ferait bien de se consacrer à la relance de la croissance en France".

L'économiste, qui figure dans la "promotion du 1er janvier" de la Légion d'honneur aux côtés d'un autre de ses confrères Jean Tirole (Prix Nobel d'économie 2014), avait déjà fustigé le gouvernement. En 2012, Thomas Piketty avait été critique envers la classe dirigeante politique. Dans L'Expansion, il avait dénoncé "la nullité des gens qui nous gouvernent". A l'époque, il estimait que le gouvernement faisait "exactement le contraire de ce qu'il faudrait".

Son refus intervient alors que son ouvrage rencontre un succès international, notamment aux Etats-Unis. Traduit en plusieurs langues, le livre de 970 pages, paru en septembre 2013, entend démontrer la tendance spontanée à une toujours plus grande concentration de la richesse entre quelques mains.

Considéré comme l'un des grands spécialistes des inégalités, Thomas Piketty, 43 ans, n'est pas le premier à avoir refusé la Légion d'honneur. Brigitte Bardot, Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Pierre et Marie Curie, Louis Aragon ou Albert Camus avaient eux aussi décliné la distinction. Plus récemment, l'auteur de bande dessinée Jacques Tardi l'a aussi rejetée "pour rester libre".

Auteur(s): AZ


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Thomas Piketty en novembre 2014.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-