Agression sexuelle en direct: la journaliste demande le respect, l'homme s'excuse

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Agression sexuelle en direct: la journaliste demande le respect, l'homme s'excuse

Publié le 22/06/2018 à 15:27 - Mise à jour à 16:12
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Une journaliste colombienne a dénoncé l'agression sexuelle dont elle a été victime en plein direct pendant la Coupe du monde. Un supporter russe l'a soudainement embrassée, lui agrippant un sein au passage. Il s'est excusé par la suite.

Elle a demandé le droit au "respect". La journaliste colombienne spécialisée dans le football Julieth Gonzalez Theran a partagé sa colère après qu'un supporter russe est venu l'embrasser et lui toucher un sein en plein direct durant la Coupe du monde de football en Russie. Des gestes qui dans l'esprit de l'individu se voulaient peut-être "bon enfant" mais relèvent de l'agression sexuelle.

Julieth Gonzalez Theran assurait un duplex depuis Moscou pour la chaîne allemande Deutsche Welle samedi 16, lorsque cet homme est soudainement arrivé pour l'embrasser sur la joue, agrippant au passage sa poitrine. Difficile de dire au regard des images si ce dernier geste était volontaire ou si l'homme cherchait "seulement" à l'enlacer, mais l'impact sur la jeune femme est resté le même.

Si elle a poursuivi son direct comme si de rien n'était, elle a par la suite dénoncé ce type de comportement sur son compte Instagram: "Respect! Nous ne méritons pas ce traitement. (...) Je partage la joie du football, mais nous devons identifier les limites de l'affection et du harcèlement", a-t-elle écrit. La journaliste a été soutenue par sa chaîne qui a déclaré: "Le harcèlement sexuel n'est pas acceptable. Il doit cesser. Dans le football et partout ailleurs".

Lire aussi: Afrique: des membres de MSF échangeraient des médicaments contre des relations sexuelles

Identifié, le supporter russe s'est rendu dans les locaux de la chaîne et a présenté ses excuses à la jeune femme, assurant qu'il n'avait compris qu'en regardant la vidéo que son geste pouvait en effet être "ambigu".

Après lui avoir fait comprendre qu'il s'agissait d'un comportement "inacceptable" et "irrespectueux", Julieth Gonzalez Theran a accepté ses excuses. Elle a par la suite indiqué que l'incident était "clos" pour elle et qu'elle souhaitait désormais se concentrer sur la compétition.

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'homme a reconnu que son geste était "ambigu", la journaliste a dénoncé un comportement "inacceptable".

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-