Après le "choc" de la mort de David Hamilton, Flavie Flament veut libérer la parole des enfants victimes de viol (VIDEO)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Après le "choc" de la mort de David Hamilton, Flavie Flament veut libérer la parole des enfants victimes de viol (VIDEO)

Publié le 21/01/2017 à 12:05 - Mise à jour à 12:18
©Capture d'écran YouTube/ELLE
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans un entretien accordé à "Elle", Flavie Flament est revenue mercredi sur la mort de David Hamilton, qu'elle accuse de l'avoir violée quand elle était enfant. Avant ce suicide, la prescription l'avait empêchée de porter l'affaire en justice. Elle s'engage donc pour "que soit entendue la cause des victimes qui malheureusement sont trop muselées par la société, par la loi".

Flavie Flament n'aura jamais l'occasion de voir David Hamilton sur le banc des accusés. Le photographe accusé de viol sur mineures notamment par la journaliste s'est suicidé le 25 novembre dernier. Mais elle compte bien continuer son combat pour la reconnaissance des victimes et de leur parole, souvent confrontées à la prescription des faits.

"S'entendre dire à 40 ans qu'on ne peut rien faire, c'est indescriptible" a déclaré Flavie Flament à Elle mercredi 18, dans le cadre de la journée de réflexion Elle et les femmes qui avait lieu le 17 janvier dernier.

"La mort de David Hamilton a été un véritable choc pour nous toutes. Il se sentait coincé, c'est une évidence. Il savait qu'on était nombreuses, qu'il était démasqué, il souffrait d'une forme de déshonneur et il a préféré fuir que d'assumer ses responsabilités", raconte-t-elle. La journaliste explique en effet qu'elle avait rencontré d'autres victimes, dont une pouvait porter l'affaire en justice, la prescription n'étant pas éteinte.

"Pour nous (sa mort) a été une peine supplémentaire", poursuit-elle, rappelant que "souvent ce sont les victimes qui mettent fin à leurs jours".

Flavie Flament veut désormais œuvrer à "faire en sorte que la parole se libère et que soit entendue la cause des victimes qui malheureusement sont trop muselées par la société, par la loi, (...) par un contexte familiale, la honte, on a l'impression d'être seul au monde". Elle espère notamment que "l'amnésie traumatique" dont peuvent souffrir les enfants victimes de viol soit davantage prise en compte.

Depuis la publication de son livre La Consolation (éd. JC Lattès), Flavie Flament dit qu'il "ne se passe pas une journée sans qu'une femme -ou un homme d'ailleurs- ne vienne me voir pour me dire qu'il a vécu la même chose".

(Voir ci-dessous le témoignage de Flavie Flament à Elle):

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pour Flavie Flament, David Hamilton "a préféré fuir que d'assumer ses responsabilités"

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-