Armé, il tente de braquer un restaurant mais le gérant l'ignore royalement (VIDEO)

Armé, il tente de braquer un restaurant mais le gérant l'ignore royalement (VIDEO)

Publié le 11/07/2016 à 13:01 - Mise à jour le 12/07/2016 à 10:06
©Capture d'écran Dailymotion
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans un restaurant de kebabs en Nouvelle-Zélande, fin mai, un voleur cagoulé et armé a fait irruption en attendant que le propriétaire lui ouvre la caisse. Ce dernier l'a ignoré et a continué à servir ses clients comme si de rien n'était, laissant le braqueur coi.

Il est reparti bredouille… Un braqueur qui voulait dérober la caisse d'un restaurant de Christchurch, sur la côte néo-zélandaise devrait réviser ses méthodes criminelles… Il est reparti les mains vides, non pas parce que la caisse était vide, ou parce que l'établissement était fermé, mais tout simplement parce que le propriétaire a fait comme s'il n'était pas là. Une vidéo incroyable capturée par les caméras du restaurant le 28 mai dernier. Elle a initialement été publiée par la police locale, qui cherchait à retrouver l'homme.

Dans cette scène complètement surréaliste, un homme cagoulé, un pistolet à la main, s'est approché du bar, mais le gérant a continué à travailler, à servir un client, puis retourner à sa cuisine… Il semblait n'avoir cure de cette irruption. Désemparé, hébété, le braqueur a dû trouver la situation gênante et est reparti penaud et surtout bredouille.

Il est possible de croire presque à une caméra cachée, tant il parait inconcevable que Saad al-Jarjiri, le propriétaire, ait pu garder son calme alors qu'il est pourtant père de deux enfants. Le client apparaissant dans la vidéo, récupérant son kebab à emporter, avait aussi l'air plutôt calme, bien qu'il ne soit pas resté bien longtemps dans le restaurant.

Jarjiri, un égyptien naturalisé néo-zélandais depuis 20 ans, a déclaré dans une interview à la télévision locale TVNZ "Je savais que le braqueur n'allait pas me tirer dessus". Il a préféré rester concentré, servant ses clients, se montrant indifférent au pistolet pourtant pointé sur lui. "Je crois que la vie se finit uniquement par la décision de dieu", a ajouté le propriétaire, heureux d'avoir échappé à un destin tragique.

(Voir ci-dessous la vidéo de l'échec retentissant du braqueur):

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le gérant du restaurant ignore le hold-up ayant lieu dans son restaurant.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-