Armistice du 11 novembre: Google célèbre la mémoire de la Grande Guerre

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Armistice du 11 novembre: Google célèbre la mémoire de la Grande Guerre

Publié le 11/11/2014 à 11:59 - Mise à jour à 15:52
©Google
PARTAGER :

Auteur(s): PP

-A +A

Plutôt que d'afficher un Doodle, le moteur de recherche américain Google préfère renvoyer, sur sa version française, vers son musée en ligne dédié à la Grande Guerre.

Une fois n'est pas coutume, Google a choisi de célébrer ce 11 novembre non pas avec un de ses "Doodles" (ces logos modifiés qui sont affichés sur la page d'accueil du moteur de recherche pour marquer des anniversaires importants) mais avec un très sobre –et discret– bleuet affiché sous la barre de recherche.

De même, point de Doodles pour célébrer le 11 novembre sur les versions anglaise, allemande ou encore italienne du site. Seule la version américaine de Google affiche un logo spécial pour marquer le "Veterans Day" (jour des anciens combattants) du 11 novembre.

Le "Doodle" visible sur la version américaine de Google. ©Google

Sur la version française du moteur de recherche (photo en tête d'article), la petite fleur bleue est également accompagnée d'un lien de redirection. Celui-ci conduit sur la page dédiée à la Première guerre mondiale de l'Institut culturel de la marque.

Inauguré au début de l'été, ce musée virtuel en ligne rend hommage aux acteurs de la Première guerre mondiale. Il permet de voir de nombreuses collections, photographies, documents et objets relatifs à la Grande Guerre ainsi que de compulser des lettres manuscrites d'époques.

Le site a été conçu pour permettre à tout un chacun de mieux appréhender et comprendre ce qu'était la vie de ces gens qui ont vécu la Première guerre mondiale, soldats comme civils, au front comme à l'arrière.

Ce portail a été élaboré en collaboration avec le National Army Museum et l'Imperial War Museum, de Londres, le centre d'archives belge Mundaneum, les archives fédérales allemandes et la bibliothèque numérique européenne Europeana, notamment.

 

Auteur(s): PP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La page d'accueil de Google France de ce mardi 11 novembre 2014.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-