Enervée par un article, la directrice com' de Konbini riposte et s'attire les foudres des internautes

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Enervée par un article, la directrice com' de Konbini riposte et s'attire les foudres des internautes

Publié le 28/12/2017 à 18:26 - Mise à jour à 18:35
© LOIC VENANCE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Suite à un article d'Arrêt sur Images, pointant du doigt l'interview qu'elle avait faite d'Emmmanuel Macron au Niger, Ariane Vincent à tenu à riposter sur Twitter. Mais la méthode de la directrice communication de Konbini n'a pas du tout été appréciée des internautes.

Attaquée par un article, la directrice com' de Konbini a riposté sur Twitter mais s'est très rapidement attirée les foudres des internautes. Tout a commencé  le 24 décembre lorsque le pure player a publié une interview d'Emmanuel Macron au Niger réalisée par ses soins. Une vidéo largement critiquée par les internautes et les médias qui ont été nombreux à pointer du doigt un exercice de communication plutôt qu'un réel travail journalistique.

Très vite, le site Arrêt sur Images a cherché à connaître l'auteur de cette interview et a finalement révélé qu'il s'agissait d'Ariane Vincent, directrice éditoriale et directrice de la communication chez Konbini mais aussi ancienne responsable de la communication du PS et de François Hollande. Une révélation qui ne semble pas avoir plu à la principale concernée.

Visiblement énervée d'avoir été démasquée, elle a écrit un petit mot sur Twitter. Mais au lieu de répondre sur le fond du problème, elle a plutôt choisi de s'attaquer à l'auteur de l'article, en dévoilant qu'il avait récemment postulé pour être embauché à Konbini allant même jusqu'à proposer une preuve de ce qu'elle avançait. "Mail à la demande", a-t-elle ainsi écrit.

Une technique qui a rapidement fait bondir les internautes. "Ne pas répondre sur le fond. Attaquer ad hominen le journaliste. Le dénoncer à ses employeurs en menaçant de révéler une correspondance. J'ai bien envie de mettre une note à cette stratégie de com", a par exemple écrit l'un d'eux sur le réseau social. Face au flot de critiques, Ariane Vincent s'est finalement excusée auprès de l'auteur de l'article qui avait, peu de temps avant, confirmé avoir déposé une candidature "sans réponse". "Mea culpa Robin Andraca, cette conversation aurait dû rester privée", a-t-elle ainsi écrit.

A lire aussi - "Quotidien": Hugo Clément quitte l'émission pour rejoindre Konbini

Mais une nouvelle fois, les internautes s'en sont pris à la directrice communication de Konbini. "Ça vous coûte pas grand chose, votre mea culpa. La saloperie est faite. Si des gens comme vous sont responsables éditoriaux chez Konbini, on comprend mieux pourquoi la forme est souvent, chez vous, plus séduisante que le fond", a tenu à dire l'un d'eux. A bon entendeur.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :


Ariane Vincent, la directrice de la communication de Konbini, a été la cible des critiques sur Twitter.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-