L'artiste français Almo imagine les politiques tatoués de la tête aux pieds

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

L'artiste français Almo imagine les politiques tatoués de la tête aux pieds

Publié le 09/05/2017 à 15:54 - Mise à jour à 16:19
©capture d'écran Instagram
PARTAGER :

Auteur(s): Léa Sabatier

-A +A

Almo, un "street-artist" français a recouvert de tatouages les politiques français de la campagne présidentielle.

L'artiste Almo a décidé de montrer les politiques comme vous ne les avez jamais vus. Emmanuel Macron, Marine Le Pen ou encore François Fillon tatoués de la tête aux pieds? C'est possible! Le "street-artist", Almo, s'est confié dans une interview au Huffington Post sur les raisons qui l'ont poussé à créer ces affiches: "Cette campagne a fortement égratigné l'image que l'opinion publique se fait d'un candidat à la présidentielle. J'ai cherché à traduire cela plastiquement".

L'artiste n'a pas fait les choses au hasard: Marine Le Pen en voyou, François Fillon en truand et Emmanuel Macron en bandit. Si on regarde de plus près les photos des candidats tatoués, on y déchiffre de nombreux symboles.

Almo représente François Fillon avec une croix chrétienne sous l'œil droit et une fleur de lys (symbole de la monarchie) sur le front. Sur ces doigts, on voit écrit les mots "Love" ("Amour" en français) et Hate" (Haine).

Concernant Marine Le Pen, la candidate Front national a un aigle au poignet, une croix sur la main et une larme sous le coin de l'œil.  

Quant à Emmanuel Macron, l'ancien banquier, un symbole "dollar" est tatoué en plein milieu de son front. Le mot "True" ("Vérité" en français) est écrit sur les doigts du nouveau président. On remarque également qu'il a comme Marine Le Pen des larmes sous les yeux.  

Quelle soit pleine ou vide, la larme sous l'œil est très présente aux Etats-Unis. La signification de ce tatouage tourne autour de la mort et du péché. L'artiste explique: "Ce tatouage est très présent aux États-Unis, d’abord dans le milieu carcéral américain puis chez les rappeurs comme Lil Wayne pour se donner l’image de dur. Cela peut signifier une peine de prison, un péché, la perte d’un proche ou simplement une vengeance".

Auteur(s): Léa Sabatier


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


L'artiste Almo a recouvert les politiques de tatouages forts en symboles.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-