Ivre, il se fait raccompagner chez lui et border par des policiers qui lui laissent un selfie souvenir (photo)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Ivre, il se fait raccompagner chez lui et border par des policiers qui lui laissent un selfie souvenir (photo)

Publié le 30/05/2017 à 11:57 - Mise à jour à 12:04
©Capture d'écran Facebook
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Un jeune fêtard australien a eu la surprise ce week-end, après une soirée bien arrosée, de trouver dans son téléphone une photo des deux policiers qui l'ont raccompagné chez lui.

En France, il y a Sam: celui qui conduit, qui ne boit pas et qui raccompagne ses amis fêtards chez eux (et en sécurité) après une soirée bien arrosée. En Australie, il y a… la police. Reece, un jeune homme originaire de Launceston en Tasmanie -état australien situé de l'autre côté du détroit de Bass-, a eu la bonne surprise dimanche 28 de se réveiller dans son lit après avoir ingurgité bien trop d'alcool la veille. Il n'avait pas le moindre souvenir du trajet de retour à la maison. Mais son téléphone l'a aidé à retracer les événements.

Dans sa galerie photos, il a découvert un drôle de cliché: un selfie pris par deux policiers, un homme et une femme, tout sourire, avec lui-même en arrière plan, les traits tirés, laissant présager une bonne gueule de bois le lendemain.

Quand il a repris ses esprits, il s'est empressé de partager tout ça sur ses réseaux sociaux: "Quand tu parcours simplement ton téléphone et que tu découvres que ces petits salauds ont fait des selfies après avoir ramené tes fesses d’alcoolique chez toi! Légendaire" s'est-il amusé. A noter que "salaud" se dit "good cunt" en australien, et que la portée du terme est plutôt affectueuse.

Tout aussi amusée, la police de Tasmanie n'a pas tardé à lui répondre sur Facebook. Les agents concernés ont précisé qu'ils avaient raccompagné le jeune homme après avoir été prévenus par une société de taxis et qu'un ami à lui a veillé sur lui le reste de la nuit. Ils ont également expliqué qu'ils n'avaient pas l'habitude de s'exposer de la sorte mais qu'ils avaient choisi de profiter de cette occasion pour faire de la prévention et inciter les jeunes à organiser leur retour avant de commencer leur soirée.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les deux policiers ont saisi l'occasion, avec ce selfie, de faire de la prévention auprès des jeunes fêtards, afin qu'ils organisent avant chaque soirée leur retour en toute sécurité.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-