"Balance ton post": Macron bientôt chez Hanouna?

"Balance ton post": Macron bientôt chez Hanouna?

Publié le 28/01/2019 à 17:25 - Mise à jour à 17:30
©Capture d'écran C8
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Après avoir fait un score d'audience très élevé avec Marlène Schiappa sur le plateau de "Balance ton post", Cyril Hanouna veut passer à la vitesse supérieure: il espère faire venir Emmanuel Macron dans son émission.

Son programme a battu un record d'audience et il se sent maintenant pousser des ailes. Cyril Hanouna a réussi un tour de force vendredi 25: son émission Balance ton post avec la secrétaire d'Etat en charge de l'Egalité femmes-hommes Marlène Schiappa en intervenante a réuni jusqu'à 1,09 million de téléspectateurs (peu après 22h), la meilleure audience du programme.

L'animateur-producteur affiche donc un objectif encore plus ambitieux: inviter dans son émission, avant les élections européennes en mai, le président Emmanuel Macron lui-même.

C'est dans les pages du Journal du dimanche (voir ici) que Cyril Hanouna parle de ce pari fou. Il souhaite faire de Balance ton post "l'un des acteurs médiatiques de cette campagne" et assure que le président de la République lui a envoyé un "sympathique SMS" pour sa couverture du mouvement des gilets jaunes. Cyril Hanouna a en effet organisé plusieurs émissions où il donnait la parole à des représentants du mouvement de protestation.

Lire aussi: Plus d'un million de téléspectateurs pour le débat Schiappa-Hanouna

La présence de Marlène Schiappa sur le plateau vendredi a été largement décriée, estimant notamment que les émissions de Cyril Hanouna n'étant que du divertissement, un représentant du gouvernement n'y a pas sa place. Rappelons cependant que Balance ton post reste une émission de débats différente de l'autre grand programme de Cyril Hanouna, Touche pas à mon poste, largement tournée, elle, vers le divertissement.

L'émission du 25 a eu pour résultat le vote de sept mesures –la principale étant la suppression de la TVA sur les produits de première nécessité– qui devront être présentées à l'exécutif.

Voir aussi:

Griveaux fustige le "sexisme avéré" d'Estrosi à l'encontre de Schiappa

Gilets jaunes et casseurs,  Marlène Schiappa évoque les "puissances étrangères"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cyril Hanouna veut inviter Emmanuel Macron avant les élections européennes.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-