#BalanceTonPorc: Philippe Sollers nostalgique de la femme du XVIIIe siècle

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

#BalanceTonPorc: Philippe Sollers nostalgique de la femme du XVIIIe siècle

Publié le 17/11/2017 à 11:00 - Mise à jour à 13:01
©Jacques Demarthon/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

L'écrivain Philippe Sollers était ce vendredi l'invité de France Inter pour évoquer son dernier livre "Lettres à Dominique Rolin". Mais il a également répondu aux questions sur le mouvement "BalanceTonPorc", selon lui "très injuste pour les porcs", déplorant que la femme française ait "baissé de niveau depuis le XVIIIe siècle".

Le débat sur le harcèlement sexuel et sur la manière de le dénoncer, via notamment le hashtag #BalanceTonPorc s'invite désormais partout. Philippe Sollers, qui vient de publier Lettres à Dominique Rolin, écrivaine alors âgée de 45 ans et de 23 ans son aînée, a donné son avis sur la question ce vendredi 17.

A 80 ans Philippe Sollers ne cache pas sa nostalgie des échanges épistolaires amoureux, qui semblent bien loin à l'époque des réseaux sociaux. "Je me demande si quelqu'un peut encore lire ou sait encore lire", a-t-il déclaré ce vendredi 17 au micro de France Inter. Mais c'est surtout sa réaction à la campagne #BalanceTonPorc qui risque de provoquer au moins quelques haussements de sourcils.

Facétieux, l'auteur de Femmes s'est d'abord désolé que le porc, animal qu'il affectionne, soit associé aux harceleurs. "Je trouve ça très injustes pour les porcs. Tout cela vient du féminisme américain (...) d'un pays très puritain" . Et de juger que le porc "est une créature éminemment érotique", preuve en est son interdiction dans le judaïsme et l'islam: "ces braves gens ont peur d'être cannibales, ça déclenche un érotisme fanatique".

Et d'évoquer son point de vue sur la femme française: "Hélas la française a baissé de niveau depuis le XVIIIe. (...) L'esprit c'est l'humour, c'est la liberté, le libertinage éventuellement. La femme française je ne sais pas trop où elle en est, je vois qu'elle balance beaucoup, mais j'ai toujours préféré les étrangères". Quant à savoir s'il craint d'être "crucifié" pour ses propos: "eh bien je ressusciterai", s'amuse-t-il.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Tout cela vient du féminisme américain (...) d'un pays très puritain", juge Philippe Sollers à propos de #BalanceTonPorc.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-