Marine Le Pen rit jusqu'aux larmes face à Nicolas Canteloup sur Europe 1 (VIDEO)

Marine Le Pen rit jusqu'aux larmes face à Nicolas Canteloup sur Europe 1 (VIDEO)

Publié le 27/03/2017 à 12:59 - Mise à jour à 13:34
©Alain Jocard/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Dans la matinale spéciale présidentielle d'Europe 1, Nicolas Canteloup a réussi une grande performance ce lundi matin. Imitant l'animateur de RMC Jean-Jacques Bourdin, il est parvenu à faire rire aux larmes Marine Le Pen, invitée à l'émission.

Invitée politique de la matinale spéciale présidentielle sur Europe 1 ce lundi 27 au matin, Marine Le Pen a surpris tout le monde. D'abord interrogée sur sa politique et l'actualité dont elle fait l'objet, notamment son déplacement à Moscou pour sa visite au président russe Vladimir Poutine, Marine Le Pen a ensuite assisté à la chronique de Nicolas Canteloup. L'humoriste imitateur en a bien-sûr profité pour taquiner Marine Le Pen, mais il a surtout réussi à beaucoup la faire rire.

Face aux personnalités incarnées par l'humoriste, de nombreux animateurs radios et des hommes politiques comme François Hollande ou Emmanuel Macron, la candidate FN s'est esclaffée à de nombreuses reprises. Mais elle n'a pu retenir ses larmes quand est intervenu le clou du spectacle avec l'imitation de Jean-Jacques Bourdin. Une réaction qu'il n'est pas coutume de voir chez la frontiste.

A travers l'animateur de RMC à la voix grave, Nicolas Canteloup joue le mélodrame en décrivant la fin d'une relation avec la candidate: "Tout, tout, tout est fini entre nous (...) On a décidé de te quitter pour quelqu'un de plus jeune, de plus désirable. Faut se rendre à l'évidence Marine, je n'arrivais pas à te faire péter le plafond de verre. Oui, ton petit plafond de verre. Alors, je sais que tu es troublée, Marine. Il vaut mieux en rester là et vivre d'autres aventures, chacun de notre côté, tu ne crois pas? Dorénavant, sur RMC, on va faire un bout de chemin avec Emmanuel Macron". Un instant comique qui restera dans les annales.

(Voir ci-dessous la chronique de Canteloup sur Europe 1 et le fou rire de Marine Le Pen)

Jean-Marie Le Pen : "Marine préfère Poupou à... par Europe1fr

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




A travers l'animateur de RMC à la voix grave, Nicolas Canteloup joue le mélodrame en décrivant la fin d'une relation avec la candidate d'extrême droite.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-