Buzz: Suite de sa carrière, immigration, selfie... Barack Obama revient sur la scène publique (vidéo)

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Buzz: Suite de sa carrière, immigration, selfie... Barack Obama revient sur la scène publique (vidéo)

Publié le 25/04/2017 à 16:11 - Mise à jour à 16:26
©CApture d'écran/ France Info
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Trois mois après avoir quitté son poste de président des Etats-Unis, Barack Obama a fait son grand retour sur la scène publique lundi. Devant les élèves de l'Université de Chicago il a évoqué la suite de sa carrière, la politique d'immigration et les selfies.

Barack Obama a fait son come-back tant attendu lundi 24, comme le montre la vidéo de France Info. Trois mois après avoir quitté la Maison Blanche et avoir cédé sa place à Donald Trump, l'ex-président de Etats-Unis a fait sa première apparition publique.

A l'Université de Chicago (Illinois), où il a autrefois été professeur de droit constitutionnel, il s'est à nouveau exprimé en toute décontraction devant une assemblée d'environ 500 étudiants venus l'écouter. Cette fois il ne leur a pas fait cours, mais leur a livré quelques conseils. Barack Obama envisage la suite de sa carrière. Selon ses propres termes, la chose la plus importante qu'il puisse faire est "d'aider à préparer la prochaine génération de leaders à reprendre le flambeau et à tenter à son tour de changer le monde".

Avec humour, l'ancien locataire de la Maison Blanche est revenu sur sa propre jeunesse pour mieux avertir la génération actuelle. "S'il y avait des photos de tout ce que j'ai fait au lycée, je n'aurais probablement pas été président des Etats-Unis", a-t-il déclaré avant de convier les étudiants à plus de prudence avec les selfies qui immortalisent des moments pouvant se révéler compromettants par la suite.

Enfin, Barack Obama est revenu sur la question de l'immigration, au centre des mesures prises par Donald Trump, sans jamais citer l'actuel président des Etats-Unis. Rappelant être "favorable à l'accès à la citoyenneté" pour les résidents sur le sol américain, il a appelé au dialogue et à la compréhension de ceux qui ne partagent pas le même point de vue.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


A l'Université de Chicago aux Etats-Unis Barack Obama s'est à nouveau exprimé en toute décontraction devant une assemblée d'environ 500 étudiants.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-