Carla Bruni dément toute liaison avec Donald Trump

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Carla Bruni dément toute liaison avec Donald Trump

Publié le 20/06/2017 à 10:05 - Mise à jour à 10:40
©Photo AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Certaines rumeurs durent parfois, celle qui voudrait que Donald Trump ait quitté Marla Maples, sa seconde épouse, pour Carla Bruni en 1991 subsiste depuis plus de vingt ans. La compagne de Nicolas Sarkozy a de nouveau démenti ces suppositions, comme elle l'a toujours fait.

La rumeur selon laquelle Donald Trump aurait quitté sa seconde épouse, Marla Maples, pour Carla Bruni en 1991 s'ébruite toujours, même 26 ans plus tard. Pourtant l'ex-première dame française a toujours nié cette supposition. Encore une fois, l'épouse de Nicolas Sarkozy s'est exprimée à ce propos dans une interview donnée à The Daily Beast et publiée samedi 17.

L'ancien mannequin faisait la Une des journaux américains il y a une vingtaine d'années, le New York Post en tête. Le média annonçait la rupture de Donald Trump et sa liaison avec Carla Bruni. La rumeur s'était alors étendue comme une trainée de poudre et l'homme d'affaires lui même avait confirmé l'information. "En fait, toute la situation était très vague et n'a simplement pas existé. Donc j'ai été très surprise qu'il confirme ça à la presse", a confié l'ex-première dame au journaliste Marlow Stern.

Malgré ses démentis, la rumeur ne faiblit pas et a même retrouvé un nouveau souffle depuis que Donald Trump est à la tête des Etats-Unis. L'ancien mannequin a même expliqué que lorsque l'on tapait son nom sur la version américaine de Google, c'était l'une des premières informations sur laquelle les internautes arrivaient, ce qui n'est pas du tout le cas pour la version française.

Dans ce même interview, Carla Bruni soutenait Melania Trump, vivement critiquée pour des photos d'elle nue. Celles-ci avaient été prises pendant sa carrière de mannequin et avaient été publiées pendant la campagne présidentielle des Etats-Unis. "Où est le scandale? Pour moi, faire preuve de moralité c'est être une bonne personne, donc je ne vois aucune immoralité dans le fait d'être nue", avait expliqué Carla Bruni-Sarkozy.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Cela fait 26 ans que Carla Bruni nie avoir eu une aventure avec Donald Trump.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-