"Cauchemar en cuisine": des messages homophobes sur les réseaux sociaux lors de la diffusion de l'émission jeudi 4 (vidéo)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

"Cauchemar en cuisine": des messages homophobes sur les réseaux sociaux lors de la diffusion de l'émission jeudi 4 (vidéo)

Publié le 05/05/2017 à 17:15 - Mise à jour à 17:50
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Lors de l'émission de jeudi de "Cauchemar en cuisine", c'est un couple de lesbiennes qui demandait de l'aide à Philippe Etchebest. Bien que la sexualité des deux femmes n'ait en rien été un élément important dans le programme, plusieurs internautes se sont largement focalisés sur la question et l'ont fait savoir via les réseaux sociaux.

Gros malaise en marge de la diffusion de l'émission Cauchemar en cuisine le jeudi 4. Pour ceux qui ne connaissent pas le concept de l'émission, inspiré d'un programme britannique, le chef Philippe Etchebest, connu pour son caractère parfois volcanique, vient à la rescousse d'un restaurant en difficulté. Après une première phase d'observation, place à l'action avec souvent quelques explications houleuses entre Philippe Etchebest et les restaurateurs partagés entre la détresse et la difficulté à se remettre en cause.

Le "problème" cette fois-ci ne s'est pas déroulé sur les écrans de télévision. Philippe Etchebest se rendait au chevet de l'établissement O Franco Thaï, un restaurant de Marseille. Caractéristique particulière pour cette émission (mais qui n'intervient pas réellement dans le déroulé de l'émission), les lieux sont tenus par un couple de lesbiennes Meldoy et Marie. Plus précisément, l'établissement est possédé par Melody, la cuisinière au look pour le moins "martial", et qui se fait aider en salle par sa compagne.

Or, pendant l'émission, sur les réseaux sociaux, en plus des traditionnelles moqueries sur la maladresse des participants de l'émission ou des encouragements, des mots plus gênants sont apparus: des propos homophobes. Deux catégories parmi ces messages douteux. Primo, ceux qui font dans la blague grivoise de mauvais goût, voire franchement lourde.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Des plaisanteries graveleuses ont fleuri pendant l'émission.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-