Cdiscount: "aucun sexisme" dans la campagne de publicité (photos)

Cdiscount: "aucun sexisme" dans la campagne de publicité (photos)

Publié le 12/01/2018 à 15:48 - Mise à jour à 16:10
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Une publicité de Cdiscount pour les soldes a fait polémique, certains internautes y voyant des propos sexistes ou réducteurs envers les femmes. La marque a réagi jeudi en rappelant que la campagne comportait plusieurs visuels et ne visait pas particulièrement un sexe.

Cdiscount a réagi jeudi 11 à la polémique entourant une de ses publicités pour les soldes jugée sexiste par certains. Celle-ci représentait en effet le profil d'une femme dont-il était possible de "lire" les pensées.

Celles-ci s'orientaient vers un télescope en promotion avec la justification: "l'astronomie, c'est pas trop mon truc, mais l'anatomie de mon voisin, oui...". Pour certains internautes, cela renvoyait une image très réductrice des femmes, incapables de s'intéresser aux sciences plutôt qu'à un bel homme.

Une erreur d'interprétation selon Cdiscount qui rappelle que la campagne n'était pas centrée sur les femmes: "Comme le montrent les différents visuels de campagne, l’humour décalé de Cdiscount concerne tout le monde: les femmes comme les hommes, les jeunes comme les plus âgés. Personne n’est stigmatisé, il n’y a aucun sexisme", explique la marque à France-Soir.

Les différentes affiches montrent en effet plusieurs types de silhouette cherchant à justifier un achat-plaisir, la mauvaise foi servant l'humour.

"L’homme peut avoir envie de s’acheter un hoverboard plutôt que de faire du vélo pour aller travailler, le jeune peut prétexter une vue qui baisse pour justifier l’achat d’une plus grande TV, on peut préférer +faire du sport+ en regardant le sport à la télé…", explique encore la marque.

"Le conflit intérieur raison/émotion -que la campagne met en scène- est universel et touche tout le monde sans distinction de genre", ajoute pour finir Cdiscount.

Cette affiche n'aurait donc selon le leader français de la vente en ligne pas plus pour sens de présenter les femmes comme "bêtes" que de présenter les hommes comme fainéants ou les jeunes comme accros à la télévision. Le fait qu'il s'agisse de la seule publicité avec une vague connotation sexuelle (une femme qui aime regarder un homme) semble cependant avoir suffi à susciter des réactions.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




"Personne n’est stigmatisé, il n’y a aucun sexisme", a jugé Cdiscount quant à la polémique sur une publicité jugée "sexiste" par certains.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-