Charlotte Pirroni débarque dans "TPMP" mais quitte Florian Thauvin

Charlotte Pirroni débarque dans "TPMP" mais quitte Florian Thauvin

Publié le 29/09/2017 à 08:07 - Mise à jour à 08:11
©Endemol/TF1
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Charlotte Pirroni, Miss Côte d'Azur 2014, est la nouvelle recrue de "Touche pas à mon poste". La jeune femme devrait bientôt entamer une nouvelle vie en devenant l'une des chroniqueuses de Cyril Hanouna. Nouvelle vie qui se ferait sans Florian Thauvin.

Un nouveau (et beau) visage va s'ajouter aux recrues de la rentrée pour Touche pas à mon poste. Il s'agit de celui de Charlotte Pirroni, ancienne Miss Côte d'Azur qui avait échoué à la place de deuxième dauphine lors du concours Miss France 2015. "Nous avons le plaisir de vous annoncer que Charlotte Pirroni nous rejoindra très bientôt autour de la table en tant que chroniqueuse!" a fait savoir l'émission dans un tweet, jeudi 28.

Depuis cette participation remarquée, la jeune femme de 24 ans a fait ses premiers pas médiatiques en créant une chaîne YouTube dans laquelle elle donne des conseils de beauté. Elle devrait donc parler de mode dans l'émission de Cyril Hanouna mais aussi "des sujets qui me touchent comme l’actualité et aussi la télé bien sûr", a-t-elle confié à 20 Minutes.

Elle a également confié avoir des appréhensions, ne connaissant aucun des chroniqueurs malgré sa brève visite sur le plateau peu après le concours de Miss France. La jeune femme avait en effet été une des favorites. Ses yeux bleus mais surtout sa poitrine généreuse avait beaucoup fait parler les internautes. "Une miss peut avoir des formes", avait-elle réagi par la suite.

Elle est aussi connu pour être la compagne du footballeur marseillais Florian Thauvin. Mais selon Public, le couple viendrait de rompre.  

C'est sur l'insistance des ses amies que cette jeune et jolie Azuréenne, mannequin depuis l'âge de 8 ans, s'était décidée à se lancer dans l'aventure Miss France. A l'époque, son portrait officiel expliquait qu'elle préparait un bachelor en marketing et management option luxe, mode et design, et se destinait à devenir styliste. Mais elle déclare aujourd'hui avoir "toujours voulu devenir chroniqueuse". Elle s'est également dit rassurée "que l'émission (ait) pris une autre tournure".

Touche pas à mon poste a en effet été retravaillé pour cette rentrée, notamment après les scandales et sanctions du CSA qui s'étaient multipliés l'année dernière.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Charlotte Pirroni dit avoir "toujours voulu devenir chroniqueuse".

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-