Concours Miss France ou la dictature (risible) de la beauté unique

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Concours Miss France ou la dictature (risible) de la beauté unique

Publié le 10/03/2020 à 08:25
© FRANCOIS LO PRESTI / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Dans son rapport annuel consacré au sexisme dans les médias, le Haut conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes distribue les mauvais points. Le concours Miss France fait partie des programmes les plus critiqués... mais des plus populaires sue les écrans.  
 
«Une vision archaïque de la place et du rôle des femmes dans la société» : l’instance consultative n’y va pas avec le dos de la cuillère quand elle épingle le concours. Le Haut conseil à l’égalité écrit notamment que «le but affiché d’élire la plus belle femme de France risque de ne pas participer à promouvoir les femmes mais au contraire à les enfermer dans des stéréotypes».
 
 
 
S'enfermer dans un carcan
 
Dans le rapport remis début mars à la secrétaire d’État Marlène Schiappa, on peut également lire que «cette dictature d’une beauté unique, être grande, mince, jeune, etc., participe à la création d’une chape de plomb supplémentaire placée sur les épaules des filles et des femmes à qui on envoie le message que s’enfermer dans un carcan, c’est une forme de réussite». 
 
Critiquant qui plus est les critères de sélection et allant jusqu’à parler de «mesure discriminatoire», le Haut conseil à l’égalité reproche encore au concours d’être trop centré sur les «bonnes moeurs».
 
Sylvie Tellier réagit
 
La directrice de la société Miss France estime les accusations portées «incompréhensibles». Selon Sylvie Tellier, interviewée par Pure Medias, «ce rapport est un tissu d’approximations et de partialité», qui «n’offre pas la réalité de ce qu’est le concours Miss France».
 
Elle rappelle en outre qu’il «ne faut pas oublier que l’on peut se servir du concours pour faire passer des messages et c’est dans ce sens-là que nous travaillons depuis des années. Nous nous sommes notamment engagés contre les violences faites aux femmes».
 
 
 
 

Auteur(s): France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le Haut conseil à l'égalité dénonce notamment "une vision archaïque" de la place des femmes

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-