Covid et dépression ? L’emoji triste a détrôné l'emoji pleurant de rire depuis le début de la pandémie

Covid et dépression ? L’emoji triste a détrôné l'emoji pleurant de rire depuis le début de la pandémie

Publié le 06/04/2021 à 11:21 - Mise à jour à 11:22
Unsplash
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): FranceSoir
-A +A

L’emoji le plus utilisé du monde pré-pandémique était l’emoji “mort de rire”, celui qui pleure de rire. Mais selon une étude du site Emojipedia, qui a analysé mois après mois les emojis utilisés sur Twitter dans le monde, le fameux emoji qui pleure de rire a subi une chute de popularité importante, et il a laissé sa place d’emoji le plus utilisé à celui qui pleure de tristesse.

Les emojis peuvent-ils refléter la crise?

L’étude, basée sur 1,68 milliard de messages publiés sur Twitter, montre que l’emoji qui pleure de tristesse est maintenant le plus populaire, ce qui en dit long sur la période que nous vivons actuellement. L’emoji qui pleure de rire a connu une baisse d’utilisation précisément depuis mars 2020, ce qui correspond exactement au début de la crise sanitaire.

La sociologie des emojis, un terrain difficile à comprendre

Selon Emojipedia, malgré une corrélation exacte avec le déclenchement de la pandémie, d’autres facteurs sont à prendre en compte pour expliquer ces tendances. Par exemple, le fait que la génération Z, la plus active sur les réseaux sociaux, est particulièrement encline à l’utilisation de l’emoji qui pleure de tristesse, car il est plus dramatique, contrairement à l’emoji qui pleure de rire, jugé pas assez expressif. Il est donc utilisé aussi pour "rire aux larmes". En outre, l’emoji qui pleure de rire est peut-être seulement en train de vivre un déclin normal, après avoir été le leader des emojis pendant une longue période. Les gens sont fatigués de le voir et la vague de succès est tout simplement finie. Alors, coïncidence, ou vrai impact de la pandémie sur l'utilisation des emojis ?

Franklin Loufrani's original "Le Sourire" in the France Soir newspaper in 1972, telling readers the story holds good news.

Auteur(s): FranceSoir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L’emoji qui pleure de rire a connu une baisse d’utilisation précisément depuis mars 2020, ce qui correspond exactement au début de la crise sanitaire

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-