Des papas dansent avec leur bébés et cartonnent sur Internet (VIDEO)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Des papas dansent avec leur bébés et cartonnent sur Internet (VIDEO)

Publié le 23/05/2016 à 15:16 - Mise à jour le 24/05/2016 à 16:50
©Capture d'écran Youtube
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Dans cette vidéo publiée le 16 mai sur Facebook de jeunes papas dansent avec leurs bébés sur la chanson "Play That Funky Music" de Wild Cherry. Le moment mignon de la journée à voir dans l'article ci-dessous.

Un beau moment de complicité. Dans la vidéo ci-dessous on peut voir les jeunes papas enchaîner les différents mouvements de la chorégraphie avec enthousiasme et attention. Si certains ne semblent pas totalement à leur aise ils donnent tous de leur personne et ça fait plaisir à voir. Pourtant ce n'était pas gagné, comme le montre la légende de la vidéo: "Pour des papas qui affirmaient ne pas danser ils ont dansé et chanté, simplement pour montrer à ces mères à quel point ils les apprécient".

Et les papas sont appliqués. En maintenant toujours la tête du bébé d'une main, les danseurs enchaînent mouvements de bras et de jambes jusqu'à improviser des rifs avec les bébés comme fausse guitare.

Cette vidéo a été postée par Groovaroo Dance, une école de danse située à San Francisco, en Californie. Publiée sur la page Facebook de l'école elle a été vue plus de huit millions de fois et partagée par près de 135.000 personnes. La chorégraphie, appellée Kangagroove, a été imaginée par les propriétaires de l'école, un couple d'américains: lui est chorégraphe et elle spécialiste de la maternité. Selon eux la Kangagroove améliorerait le développement sensoriel et moteur des jeunes enfants.

On peut lire sur le site de l'école la volonté de faire se rencontrer la danse et la maternité. Pendant la grossesse le bébé est sur le même rythme cardiaque que sa maman et les fondateurs cherchent à recréer cette synchronisation des rythmes cardiaques par la danse.

De nombreuses vidéos sont postées sur la page Facebook de l'école, dans lesquelles se sont majoritairement des mamans qui dansent, mais cette fois-ci ce sont les papas qui ont obtenu tous les éloges.

(Voir ci-dessous la vidéo des papas dansant avec leurs bébés)

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Danser avec bébé pour favoriser son développement.

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-