Echangisme, fantasmes et perte de poids, Marianne James se laisse aller aux confidences intimes (VIDEO)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Echangisme, fantasmes et perte de poids, Marianne James se laisse aller aux confidences intimes (VIDEO)

Publié le 15/11/2016 à 07:39 - Mise à jour à 07:45
©Valérie Hache/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

La cantatrice et comédienne Marianne James, connue pour sa personnalité débridée et rayonnante, s'est laissée aller aux confidences sur sa vie intime. Entre fantasme de l'échangisme et pratique -bien réelle- du ligotage érotique, l'artiste dévoile quelques savoureuses indiscrétions.

Truculente, haute en couleur et animée d’un franc-parler inaltérable, Marianne James avait déjà une image de femme qui n’a pas sa langue dans sa poche. Cela ne risque pas de changer avec les interviews qu’elle a accordées à l’émission Dans le rétro, à l’antenne de France Bleu samedi 12 puis dans l’émission Salut les Terriens présentée par Thierry Ardisson sur C8.

Celle qui est toujours à l’affiche de la pièce Miss Carpenter et qui vient de publier un album de contes pour enfant s’est en effet laissée aller à quelques confidences pour le moins corsées sur sa sexualité à l'antenne. Et plus précisément sur son manque d’entrain pour l’échangisme malgré quelques propositions explicites: "Ca me hante (…) Je n’y arriverais jamais. Je garderai ça dans un coin de ma tête. Je suis gourde. (…) On me l’a proposé des dizaines de fois. (…) Toutes le configurations. Les échangistes et tout ça, moi je ne peux pas. Ça non, c’est pas mon truc".

La cantatrice admettra ensuite sur le plateau télé que la pratique fait bien partie de ses fantasmes mais que "le problème, c'est si tu es très amoureux de ton matou, le voir dans les patounes d'une autre femelle, c'est difficile..."

Marianne James est par contre moins inhibée avec une autre pratique intime, celle de se faire attacher dans un but érotique, évoquant toujours avec légèreté une anecdote lui étant arrivée au Japon, la patrie du ligotage à des fins sexuelles: "On est à Tokyo (…) Les Japonais ont une manière de ligoter une femme. Lui, c’était son truc. Mon bras gauche était derrière mon genou droit ainsi que le bras droit derrière la nuque à gauche. Il m’a saucissonnée. Je sais pas comment il a fait, mais il m’a saucissonnée. Et alors, j’ai eu un tout petit peu peur, je me suis dit: +Oh mon Dieu mais qu’est-ce qu’il se passer! Il va me découper+(…) C’était une manière de me rendre sienne".

Visiblement très détendue, Marianne James abordera enfin la question de son poids, et son refus de maigrir, évoquant notamment le comédien et présentateur Laurent Ournac qui a perdu 53 kilos suite à une opération chirurgicale. "Il n’arrivait plus à jouer avec ses enfants, son obésité l’empêchait de se rouler par terre" explique sans détour l’artiste. "Le problème avec ces opérations, on n’arrive plus à arrêter de maigrir. Par chance pour moi, que ce soit de la chirurgie esthétique ou que ce soit des réductions d’estomac, le bloc opératoire me fait tellement peur que mon envie à côté est microscopique". Mais la peur du bistouri et des hôpitaux n’est pas la seule raison. Si Marianne James ne maigrit pas, c’est tout simplement, car elle n’en a pas envie… ou presque: "Comme je m’aime, on m‘aime. Maintenant si je suis honnête jusqu’au bout, je ne conseille à personne d’être gros. Et si vraiment il y avait une baguette magique, j’aimerais bien faire juste 27,28 kg de moins".

Ironie du sort, on notera que le livre de Marianne James à destination des enfants, pour les aider à s'endormir, s'intitule Tous au lit...

(Voir ci-dessous la vidéo de quelques confidences de Marianne James sur le plateau de "Salut les Terriens")

 


Salut les Terriens – Marianne James : Ses... par nonstopzappingofficiel

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Pour Marianne James, l'échangisme "c'est pas mon truc", mais elle boude pas son plaisir pour se faire attacher.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-