Elephants, peur et souffrance pour Laure Manaudou, "à l'état sauvage" avec Mike Horn (VIDEO)

Elephants, peur et souffrance pour Laure Manaudou, "à l'état sauvage" avec Mike Horn (VIDEO)

Publié le 02/04/2017 à 15:39 - Mise à jour à 15:48
©Capture d'écran
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Laure Manaudou a participé avec Mike Horn à l'émission "A l'état sauvage" qui sera diffusée lundi soir sur M6. La championne de natation s'est notamment fait quelques frayeurs face aux éléphants dans la savane africaine et a dû aller au bout de ses forces, comme le montrent les premières images.

Après Matt Pokora et Michaël Youn, Laure Manaudou est la troisième personnalité à avoir relevé le défi de Mike Horn en participant à l'émission de M6 A l'état sauvage. Les images de leur périple en Afrique seront diffusées lundi 3 à partir de21H, mais de premiers éléments ont déjà été mis en ligne et montrent ce qu'a dû affronter la championne olympique de natation.

Avec Mike Horn, elle a parcouru 130 kilomètres le long de la rivière Kwando, point de rencontre de la Namibie, du Boswana, de la Zambie et du Zimbabwe. Une région peuplée de nombreux animaux de la savane aussi fascinants que dangereux.

Car si Laure Manaudou a déjà passé beaucoup de temps dans l'eau, ce voyage en pirogue n'a pas eu lieu sur son territoire. "J'ai nagé pendant 20 ans dans une piscine à compter les carreaux, donc quand je suis en mer ou dans l'océan, je ne suis pas très à l'aise", a-t-elle concédé dans Femme Actuelle. Elle a ainsi approché au plus près les hippopotames, créatures dont la silhouette sympathique fait parfois oublier qu'ils sont les animaux les plus meurtriers de la savane.

Les vidéos publiées montrent également le duo en train d'embarquer sur le frêle esquif alors qu'un éléphant se trouve à quelques mètres et leur fait clairement comprendre qu'ils ne sont pas les bienvenus. De quoi comprendre pourquoi Laure Manaudou dit avoir alors eu sa "plus grosse frayeur" de l'aventure.

Dans un registre moins dangereux, elle a également dû se résigner à manger ce qui ressemble a priori à un poisson de vase qui "pue". Malgré son expérience des entraînements intensifs, la jeune femme avoue être au bout de ses forces. Une souffrance payante puisqu'elle déclare également avoir eu "plus de sensations" que lors de sa victoire olympique à Athènes en 2004. 

Voir ci-dessous les premières images de Laure Manaudou dans A l'état sauvage):

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Laure Manaudou est plus à l'aise dans l'eau des bassins qu'au milieu des hippopotames et des éléphants.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-