"A l'état sauvage": Christophe Dechavanne "en souffrance permanente" avec Mike Horn (vidéo)

"A l'état sauvage": Christophe Dechavanne "en souffrance permanente" avec Mike Horn (vidéo)

Publié le 12/06/2017 à 10:39 - Mise à jour à 10:57
©Capture d'écran M6
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Avant la diffusion de l'émission "A l'état sauvage" dans laquelle il s'est illustré, Christophe Dechavanne s'est confié sur les liens qu'il a tissé avec Mike Horn, et les souvenirs qu'il retient de cette aventure.

Après Michael Youn, M Pokora et Laure Manaudou, c'est au tour de Christophe Dechavanne de passer entre les griffes de l'explorateur et aventurier Mike Horn. L'animateur télé de 59 ans a en effet accepté de partir découvrir la jungle vénézuélienne pour l'émission A l'état sauvage, diffusée ce lundi 12 à 21h sur M6.

S'il y est allé de bon cœur, avec l'objectif de dépasser ses craintes et d'aller au bout de ses capacités physiques, il en revient malgré tout avec quelques regrets, comme il l'a confié au TV Mag Le Figaro.

"J’aurais bien aimé que cela dure quelques jours de plus. J’ai rodé mon corps les deux ou trois premiers jours, et c’est à partir du dernier que j’ai commencé à apprécier" a-t-il expliqué. Ce qui est, peu ou prou, ce qu'ont ressenti les premiers participants à l'émission.

Autre regret pour Christophe Dechavanne: il aurait aimé plus profité du paysage. Parfois paralysé par la peur, d'autre fois embourbé jusqu'au cou, il n'a pas toujours pu lever les yeux et admirer la vue que lui offrait ce panorama de rêve.

Mais de son aventure, il retiendra aussi, et surtout, les liens qu'il a tissés avec Mike Horn qui est, selon lui, un homme "rustique mais extrêmement sympathique (…) avec un gros caractère". "Je pense qu’il y a eu entre nous un respect mutuel. Ça a été parfois un peu chaud. C’est un tel huis clos… Un jour, il m’a parlé un peu durement, mais il avait raison. C’est vrai que je râlais beaucoup, mais j’étais en souffrance permanente. On s’est quittés bons camarades. Il est prévu qu’il vienne chez moi à la campagne" a-t-il déclaré.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Christophe Dechavanne est parti à l'aventure avec Mike Horn dans la jungle du Venezuela.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-