Football: Moise Kean, attaquant de la Juventus, victime de cris de singe en plein match (vidéo)

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 03 avril 2019 - 11:34
Image
Moise Kean attaquant de Juventus Turin
Crédits
©Photo AFP/Marco BERTORELLO
Les supporters de Cagliari ont poussé des cris de singe mardi soir après que Moise Kean, attaquant de la Juventus, a marqué un but.
©Photo AFP/Marco BERTORELLO

Moise Kean, attaquant de la Juventus Turin, a subi des cris de singe mardi 2 avril au soir, après avoir marqué un but contre Cagliari. Le match a été interrompu brièvement. Blaise Matuidi a été choqué du comportement des supporters.

FOOTBALL. La Juventus Turin a un peu plus confirmé son leadership mardi soir en battant Cagliari sur un score de 2-0, prenant ainsi 18 points d'avance sur son dauphin: Naples. Le titre de champion d'Italie tend les bras au club de la Vieille Dame (surnom de la Juve).

Mais la victoire avait malgré tout un goût amer car le match a été gâché par un incident raciste qui a choqué de nombreux joueurs sur la pelouse.

L'attaquant italien Moise Kean a subi des cris de singe de la part des supporters de Cagliari après avoir marqué un but. Le champion du monde Blaise Matuidi a été très choqué et a voulu arrêter le match.

Très énervé, il s'est expliqué avec l'arbitre et les joueurs adverses (qui sont allés réprimander leurs supporters). Le match a été interrompu brièvement et le speaker a passé un message dans le micro pour que cesse tout comportement raciste.

Lire aussi: racisme - un footballeur noir est tabassé en Alsace

Moise Kean a reçu beaucoup de messages de soutien après le match sur les réseaux sociaux.

Leonardo Bonucci, défenseur italien titulaire à la Juve, a lui eu un discours étrange à la fin. Il a assuré que le jeune homme était en partie responsable de ce qu'il s'était passé car il avait "provoqué" les supporters adverses.

Sa faute selon Bonucci? Etre allé devant la tribune de supporters, et être resté là les bras ouverts, avant que ses coéquipiers viennent le prendre dans leurs bras.

"Kean sait que quand il marque, il doit fêter ça avec ses partenaires. Il sait qu'il aurait pu faire quelque chose de différent. Il y a eu des cris racistes après le but. Blaise les a entendus et était en colère. Je pense que la faute est partagée. Moise n'aurait pas dû faire ça et le virage n'aurait pas dû réagir comme ça", a déclaré le défenseur central, déclenchant la colère de nombreux internautes.