France Télévisions: Michel Field présente sa démission à Delphine Ernotte après le départ de David Pujadas

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

France Télévisions: Michel Field présente sa démission à Delphine Ernotte après le départ de David Pujadas

Publié le 22/05/2017 à 12:52 - Mise à jour à 12:59
© Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Michel Field n'a pas résisté aux remous créés par l'annonce de l'éviction brutale de David Pujadas. Le directeur de l'information de France Télévisions a présenté sa démission ce lundi matin.

La nouvelle de l'éviction de David Pujadas du 20h était déjà un événement en soi. Cela pourrait être le déclencheur d'une crise plus profonde. Ce lundi 22 au matin, c'est au tour de Michel Field, le directeur de l'information, de plier bagages. Il n'a pas dans l'absolu été écarté, il vient en réalité de présenter sa démission à Delphine Ernotte, la patronne de France Télévisions. Il ne sera resté qu'un an et demi en poste.

Le journaliste de 62 ans a expliqué ce choix qui est motivé "par souci d'apaisement". Il a tenu, dans le cadre de son annonce, à rendre hommage à ses équipes. "Nous avons accompli de belles choses ensemble du lancement de Franceinfo: aux succès de la couverture de la présidentielle en passant par les performances des éditions et des magazines de France 2, France 3, du numérique et de la nouvelle offre d'information continue. Je souhaite aux équipes de poursuivre sur cet élan. J'ai été heureux et fier d'avoir travaillé avec vous" explique-t-il.

Alors que David Pujadas était écarté, Michel Field avait publié dans le quotidien Libération une longue tribune qui a été mal reçue par les journalistes proches du chef d'orchestre du JT depuis 15 ans. Une motion de défiance (la deuxième en quelques mois) avait été lancée par les personnels de France Télévisions contre Michel Field et Delphine Ernotte. La situation devenait de plus en plus difficile, même si le président de la Société des journalistes de France 2 assurait qu'il n'y avait pas de liens directs avec le départ de David Pujadas, évoquant plutôt les conséquences "d'une suite d'événements".

Les relations entre David Pujadas et Michel Field étaient notoirement très difficiles. Le premier s'était vu imposer par le second la présence de Léa Salamé dans l'émission Des paroles et des actes. Et le directeur de l'information des chaînes publiques envisageait de créer une nouvelle émission politique qui aurait rogné sur le journal de 20h.

La Société des journalistes de France 2 a annoncé une réunion ce lundi 22 pour répondre à ce coup de tonnerre. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Michel Field n'est résté qu'un an et demi en poste.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-