France TV: Michel Field n'a "pas l'intention de démissionner" malgré la motion de défiance

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

France TV: Michel Field n'a "pas l'intention de démissionner" malgré la motion de défiance

Publié le 16/04/2016 à 11:38 - Mise à jour à 11:44
©Joël Saget/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Le directeur de l’information de France Télévision, Michel Field, visé par une motion de défiance affirme qu’il "entend le malaise" de la rédaction dans un entretien au "Parisien", mais affirme qu'il n'a "pas l'intention de démissionner".

Michel Field, directeur de l'information à France Télévisions, et contre lequel une motion de défiance a été rédigée par les journalistes, assure qu'il n'a "pas l'intention de démissionner", dans un entretien au Parisien, ce samedi. "Quand il y a une motion de défiance, c’est un singulier rappel à l’ordre. On écoute ce que cela veut dire et on y répond. Je n’ai pas l’intention de démissionner", dit-il au quotidien.

Et d'ajouter : "j’entends le malaise et les critiques. C’est ce que j’ai dit hier aux chefs de service des éditions de France   2, France 3 et France TV Info que j ai vus longuement."

"Il s’agit de tisser un lien que je n’ai pas su tisser à mon arrivée. J’hérite d’une immensité de dossiers simultanés", explique-t-il.

Michel Field, nommé en décembre, reconnaît qu'il "a eu tort d’adopter une attitude désinvolte sur le plateau de Canal+ dimanche (il y commente notamment le mouvement de grève du jeudi précédent en lançant: +Comme disait Jacques Chirac, ça m'en touche une sans faire bouger l'autre+, NDLR). Je suis directeur de l’information du service public, ma parole a un poids".

Il assure d'autre part que "l'indépendance est le trésor du service public", qu'il est là "pour la défendre de toutes les pressions des pouvoirs politiques et économiques". Et Michel Field "réaffirme solennellement que pas une seule question n’a été soumise au palais", pour l'émission "Dialogues Citoyens" avec François Hollande, sur France 2 jeudi soir.

Enfin, Michel Field annonce "renoncer" au projet de confier à un producteur extérieur l’une des émissions politiques de la rentrée . "J’ai entendu les demandes de la rédaction de maîtriser pleinement les émissions politiques et j’y souscris."

Les journalistes de France Télévisions, réunis jeudi en assemblée générale, ont rédigé une motion de défiance contre Michel Field, avec qui les rapports se sont fortement dégradés ces derniers jours. Cette motion qui sera soumise au vote mardi, demandera aux rédactions: "Faites-vous confiance à Michel Field pour diriger l'information de France Télévisions?", a précisé à l'AFP Pascale Justice de la SDJ (Société des journalistes) de France 3.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Michel Field, directeur de l'information à France Télévisions, assure qu'il n'a "pas l'intention de démissionner".

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-