Frédéric Fromet crée la polémique avec une chanson se moquant du torero décédé Ivan Fandiño sur France Inter (vidéo)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Frédéric Fromet crée la polémique avec une chanson se moquant du torero décédé Ivan Fandiño sur France Inter (vidéo)

Publié le 26/06/2017 à 12:13 - Mise à jour à 12:32
© SYLVAIN THOMAS / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le CSA a été saisi par plusieurs associations après la diffusion, vendredi dernier, sur France Inter, d'une chanson se moquant de la mort du torero espagnol Ivan Fandiño.

Habitué à manier l'humour noir, le chroniqueur Frédéric Fromet n'a pas fait rire les auditeurs de France Inter vendredi 23. Lors d'une chronique diffusée dans l'émission Si t'écoute, j'annule tout de Charline Vanhoenacker, Frédéric Fromet a créé une polémique en se moquant de la mort du torrero Ivan Fandiño, tué par un taureau le 17 juin dernier.

"Tu t’es bien fait encorné, fallait pas faire le kéké", "gicle, gicle tes boyaux", "t’es parti comme une bouse", le chanteur n'y est pas allé de main morte dans sa chanson. Il est même allé jusqu'à faire des jeux de mots avec les parties du corps du torero et les spécialités culinaires espagnoles:"le sang en gaspacho", "brochette espagnola", "superbe tortilla", "le foie dans la paella", "réduit en chorizo", "petites couilles en tapas".

A la suite de ces propos, l'Union des villes taurines de France (UVTF) et l'Observatoire national des cultures taurines (ONCT) ont saisi dimanche 25 le CSA. Dans un communiqué publié ce même jour, les associations ont dénoncé des, "propos inqualifiables"," une chanson qui a dépassée les limites de la bêtise", et une,"ignominie", avant d'ajouter,"Comment peut-on perdre à ce point le sens de l'humain et se vautrer dans la méchanceté gratuite, au moment où une famille perd son fils, son époux, son père et des millions d'aficionados un artiste admiré?".

Dans ce même document, l'ONCT et l'UVTF exigent,"des excuses publiques", "pour l'honneur de la radio du service public et pour la crédibilité de ses programmes", et demandent un droit de réponse,"afin de rendre justice à l'homme d'honneur que fut le torrero cruellement moqué et insulté à l'antenne".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le chroniqueur Frédéric Fromet a créé une polémique vendredi dernier avec une chanson se moquant de la mort du torero Ivan Fandiño.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-