Gérald Darmanin ridiculisé lors d'une chronique sur France Inter (vidéo)

Gérald Darmanin ridiculisé lors d'une chronique sur France Inter (vidéo)

Publié le 06/12/2018 à 13:37 - Mise à jour à 14:02
© Bertrand GUAY / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de France-Soir
-A +A

Sur France Inter, le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a fait face à un sketch mordant de deux chroniqueurs, en affichant une mine déconfite et agacée. Il a répondu par un commentaire acerbe à la fin de la séquence.

C'est ce qui s'appelle être "rhabillé pour l'hiver". Ce jeudi 6, Gérald Darmanin le ministre de l'Action et des Comptes publics était à l'antenne de France Inter. Le locataire de Bercy devait se plier à la chronique mordante de Charline Vanhoenacker et de Guillaume Meurice qui, incarnant des employés d'une fictive agence communication baptisée "Win-Win", apportaient des "conseils" au ministre. Le tout, bien entendu, avec ironie et mordant.

Et tout au long de deux minutes de cette chronique rapide au rythme effrénée, le visage de Gérald Darmanin s'est décomposé, le montrant visiblement atteint par l'attaque. D'autant que les deux chroniqueurs de la radio publique, malgré quelques moqueries faciles comme celle de François de Rugy ("le vigile de BFM voulait pas le laisser rentrer. Il pensait que c'était le mec du courrier qui avait oublié son charisme") ou de Christophe Castaner ("tout est possible dans la vie, Castaner il est ministre de l'Intérieur") ont fait aussi dans le factuel.

Les deux chroniqueurs reviennent ainsi sur quelques éléments de parcours comme ses débuts au RPR ("même jeune t'étais déjà vieux") ou son positionnement pro-Sarkozy (il était son directeur de campagne lors de la primaire de la droite) lors de la campagne présidentielle, positionnement qui l'amenait à critiquer Emmanuel Macron. "En 2017 tu disais encore de Macron: «Son élection précipitera la France dans l'instabilité institutionnelle et conduira à l'éclatement de notre vie politique» T'es un visionnaire Gérald".

Le ministre reste de marbre en apparence mais peine à dissimuler son agacement. La chronique continue: "Qu'est-ce qui te tracasse Gégé? T'as des casserolles à nous avouer. Mais non: la plainte pour viol? Non-lieu! L'abus de faiblesse? Classé sans suite!"

Dès la fin de la chronique, le ministre rétorque avec un sourire pincé: "Tout est possible Monsieur, vous pouvez être comique manifestement!". Dans le studio, malgré les rires de circonstances, la séquence se termine dans une ambiance visiblement glaciale.

Lire aussi:

Macron s'évertue à apaiser les "gilets jaunes" face aux craintes de "très grande violence"

Sénat: Gérald Darmanin fait amende honorable après son tweet décrié

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Gérald Darmanin a été raillé par une chronique sur France Inter.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-