Google Doodle: Beethoven est né il y a 245 ans

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Google Doodle: Beethoven est né il y a 245 ans

Publié le 17/12/2015 à 09:36 - Mise à jour à 09:52
©Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

A l'occasion du 245e anniversaire de la naissance du célèbre compositeur allemand Ludwig Van Beethoven, Google a publié ce jeudi sur sa page d'accueil un jeu dans lequel l'internaute doit aider le compositeur à remettre sa musique en ordre.

Après Mozart, c'est peut-être le plus célèbre compositeur de l'Histoire. Ludwig Van Beethoven aurait fêté ce mercredi ses 245 ans. Né le 17 décembre 1770 et mort le 26 mars 1827, il a laissé derrière lui un nombre considérable d'œuvres que même les plus hermétiques à la musique classique connaissent au moins en partie, ont entendu ou fredonné un jour.

C'est de cette connaissance quasi universelle des œuvres de Beethoven que Google a décidé de faire un jeu sur sa page d'accueil ce jeudi avec un Doodle. L'internaute doit aider le compositeur à traverser une nuit bien agitée ou s'enchaînent les mésaventures.  Un clin d'œil à l'opiniâtreté dont a dû faire preuve le compositeur tout au long de sa vie. Frappé de surdité dès ses 27 ans, cela ne l'a pas empêché de révolutionner la musique classique.

Dans ce jeu, Beethoven ne cesse de faire tomber ses partitions et il faut les remettre dans le bon ordre. L'Internaute doit ainsi reconnaître quelques mesures de ses plus célèbres compositions, la 5e symphonie, la Lettre à Elise, la Sonate au clair de Lune et bien sûr pour finir L'Ode à la joie. La promenade mouvementée de Beethoven finit par le faire arriver au pied du Parlement européen où il peut enfin interpréter ce dernier morceau en grande pompe.

Un hommage bien sûr au fait que l'Ode à la joie (ou Hymne à la joie) est devenue en 1972 l'hymne officiel de l'Union européenne. A l'origine l'Ode à la joie est un poème écrit en 1785 par l'allemand Friedrich von Schiller. Il a été repris par le compositeur dans le dernier mouvement de sa 9e symphonie.

Outre cet honneur posthume, chacun garde dans un coin de sa tête les quatre premières notes de la 5e symphonie, surtout connues pour être lancées au début des messages de Radio Londres durant la Seconde guerre mondiale. Le "pom, pom, pom, pom" de Beethoven correspondait en effet dans l'alphabet morse (trois points et un trait) au "V" de "Victoire", symbole des alliés.

On le retrouve notamment au début du film Le Jour le plus long. Beethoven aura également connu une autre heure de gloire au cinéma dans une association beaucoup plus inattendue: dans Orange Mécanique de Stanley Kubrick.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le Google Doodle de ce jeudi propose à l'internaute d'aider un Ludwig Van Beethoven en difficulté.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-