Google Doodle: Eiji Tsuburaya, père de Godzilla, à l'honneur

Google Doodle: Eiji Tsuburaya, père de Godzilla, à l'honneur

Publié le 07/07/2015 à 12:00 - Mise à jour à 12:07
©Google
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Pierre Plottu
-A +A

Ce mardi 7 juillet, Google dédie son Doodle à Eiji Tsuburaya. Un Japonais inconnu du grand public pourtant considéré comme l'un des plus grands spécialistes des effets spéciaux, à qui la firme rend un hommage original (et très fun).

Il est considéré comme le "parrain" des effets spéciaux au Japon, la Mecque du genre. Google a donc décidé de dédier son Doodle à Eiji Tsuburaya en ce jour où, s'il était encore en vie, il aurait eu 114 ans. Un hommage à cet inconnu du grand public qui permet de mettre en lumière son travail, qui a révolutionné le cinéma de science-fiction et dont l'influence est encore visible même aujourd'hui.

Eiji Tsuburaya est né quasiment en même temps que ce septième art dont il a bouleversé l'un des genres, la science-fiction, grâce à ses effets spéciaux. Pionnier du genre et particulièrement doué pour la tromperie visuelle, c'est notamment lui qui a popularisé la méthode consistant à habiller un comédien d'un costume pour donner vie aux monstres géants (les japonais disent "kaijus"). Il en a même fait une spécialité après avoir notamment fait un carton avec le premier Godzilla en 1954 (voir bande-annonce en fin d'article), qui popularisera durablement les "kaijus" au Japon comme ailleurs. Un succès ensuite confirmé avec la pléthore de suites du film.

Au sommet de son art, Eiji Tsuburaya fonde son propre studio d'effets spéciaux en 1963 ("Tsuburaya Productions", toujours en activité) et crée dans la foulée, en 1966, le héros Ultraman dont les aventures seront diffusées jusqu'en France, par le Club Dorothée, dans les années 1990. Au total, le Japonais a contribué à 250 films durant son demi-siècle de carrière. Jusqu'à la veille de sa mort, le 25 janvier 1970, il a continué à travailler et son nom est apparu pour la dernière fois dans le générique de Latitude Zero, sorti le 26 juillet 1969.

Google a mis les petits plats dans les grands pour rendre hommage à ce héros des geeks et lui dédie un Doodle spécial et animé imaginé par Jennifer Hom. Celle-ci, qui a visité les studios de Tsuburaya pour s'inspirer de ses travaux, assure ainsi que le style du Japonais se retrouve encore aujourd'hui dans des films comme Pacific Rim, Metal Gear Solid ou encore la série Might Morphin Power Rangers.

Pour saluer sa mémoire, Google a ainsi imaginé un Doodle original: sorte de petit jeu vidéo, il permet de se placer quelques instants dans la peau du maître des effets spéciaux et de vivre les différentes étapes du tournage d'un film de "kaijus". Vraiment réussi.

(Voir ci-dessous la bande-annonce du premier Godzilla, diffusé en 1954):

 

 

Auteur(s): Pierre Plottu

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le Doodle de ce mardi 7 juillet est dédié au Japonais maître des effets spéciaux Eiji Tsuburaya.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-