Google Doodle: Freud, le père de la psychanalyse, aurait eu 160 ans

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Google Doodle: Freud, le père de la psychanalyse, aurait eu 160 ans

Publié le 06/05/2016 à 10:57 - Mise à jour à 11:07
©Capture d'écran Google
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Il y a 160 ans naissait Sigmund Freud, le père de la psychanalyse. Pour rendre hommage à ce grand monsieur, à qui l'on doit notamment le concept d'inconscient, Google a décidé de lui consacrer ce vendredi un Doodle.

Célèbre pour avoir mis en avant le concept d'inconscient et considéré comme le père de la psychanalyse, Sigmund Freud aurait eu 160 ans ce vendredi. A cette occasion et pour lui rendre hommage, Google a décidé de lui consacré un Doodle assez original. Si le rapprochement avec Freud n'est pas évident à la première seconde,  il est pourtant bien là. Pour le psychanalyste, la conscience n'est autre que la surface d'un iceberg entièrement immergé et constitué par le pouvoir de l'inconscient, d'où l'image de l'iceberg.

Médecin neurologue et écrivain, ses œuvres ont aujourd’hui une grande influence en médecine, en psychologie, en philosophie ainsi que dans tous les domaines des sciences humaines et sociales. Né le 6 mai 1856 à Freiberg, cet Autrichien d'origine juive s'est très vite intéressé à la recherche, notamment dans le domaine de la neurologie. Après avoir terminé ses études de médecine et suite à un court séjour à Paris, il a ouvert son cabinet à Vienne où il a donné naissance à une nouvelle forme de médecine, la psychanalyse qu'il a développé avec plusieurs médecins comme Willhem Fliess, Josef Breuer ou encore Jean-Martin Charcot. Née d'une rencontre avec des patients hystériques, la psychanalyse consiste à mener une "investigation" dans l'inconscient d'un individu pour en faire émerger des souvenirs, des pensées et des envies enfouies.

Au cours de sa vie, il a élaboré deux théories concernant l'inconscient, qui pour lui, peut se définir comme l'ensemble des représentations refoulées par le moi. La première topique freudienne se divisait en trois parties: le conscient, le préconscient et l'inconscient. La seconde, elle, se base sur le "ça" le "surmoi" et le "moi".

Outre ces notions, Sigmund Freud, qui est décédé le 23 septembre 1939 d'un cancer de la mâchoire, a laissé derrière lui de nombreuses théories et concepts comme les "pulsions de mort" ou "de vie", les notions de "déni", le "transfert" ou encore "le complexe d'Œdipe". 

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Google a consacré ce vendredi un Doodle à Freud.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-