Grève à i>Télé: le mouvement reconduit jusqu'à mercredi midi

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Grève à i>Télé: le mouvement reconduit jusqu'à mercredi midi

Publié le 01/11/2016 à 13:50
©Kenzo Tribouillard/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

En colère, les salariés d'i>Télé ont voté ce mardi la poursuite de leur grève jusqu'à mercredi midi, par 87% des voix (84 favorables, 3 contre, 10 abstentions). Ils réclament, outre le départ de l'animateur Jean-Marc Morandini, une charte éthique, un projet et des moyens accrus pour la chaîne, lourdement déficitaire.

Les salariés d'i>Télé ont voté ce mardi 1er la poursuite de leur grève jusqu'à mercredi midi, pour un 17e jour consécutif d'arrêt de travail, par 87% des voix (84 favorables, 3 contre, 10 abstentions), ont annoncé la SDJ et un porte-parole des grévistes. Outre le départ de l'antenne de l'animateur vedette Jean-Marc Morandini, mis en examen "pour corruption de mineur aggravée", les salariés en grève de la chaîne du groupe Canal+ réclament une charte éthique, un projet précis et des moyens accrus.

Cette grève se poursuit alors que la chaîne d'information continue doit co-diffuser jeudi avec BFMTV le deuxième débat de la primaire de la droite. Les salariés comme la direction ont assuré que ce mouvement de grève ne perturberait pas la diffusion sur i>Télé. Aucune négociation n'était prévue avec la direction mardi, jour férié, selon les grévistes.

La direction avait mis lundi sur la table quelques propositions sur de meilleures conditions pour ceux qui voudraient négocier leur départ, mais sans rien céder sur le projet éditorial ni la présence à l'antenne de Jean-Marc Morandini, élément déclencheur du mouvement, selon une source interne à la rédaction. Les lauréats du Prix Albert Londres ont exprimé lundi soir dans un communiqué leur solidarité avec les journalistes d'i>télé "qui ne font ni plus ni moins que réclamer le droit d'exercer, avec droiture, leur métier". Ils rejoignent ainsi de nombreux journalistes et personnalités qui tweetent leur soutien sous le hashtag #JesoutiensiTELE.

Les grévistes attendent mercredi une décision du tribunal de grande instance de Nanterre sur un référé syndical, qui met en cause la direction pour le déménagement imprévu d'une partie des bureaux d'i>Télé le 22 octobre. Réalisé pour faire de la place à la rédaction de Direct Matin, le déménagement n'avait pas eu l'aval du comité d'hygiène et de sécurité de l'entreprise.

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) devrait pour sa part statuer jeudi après avoir été alerté par des salariés et des représentants syndicaux de la chaîne. Ils accusent le groupe Canal+ de violer plusieurs obligations prévues dans la convention qu'i>Télé a conclue avec le régulateur, notamment en laissant son actionnaire intervenir sur son contenu éditorial et en mélangeant information et divertissement.

Le mouvement s'accompagne de plusieurs départs dans la rédaction d'i>Télé: après le rédacteur en chef Alexandre Ifi et le spécialiste de l'international Olivier Ravanello, Amandine Bégot, qui présentait la tranche 17H-19H, a annoncé lundi son départ. La moitié de sa tranche avait été confiée pendant quelques jours à Jean-Marc Morandini avant que la direction ne suspende l'émission, tout en promettant son retour à l'antenne dès la fin de la grève.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




La grève se poursuit alors que la chaîne doit co-diffuser jeudi avec BFMTV le deuxième débat de la primaire de la droite.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-