Grève à i>Télé: les journalistes votent pour un 22e jour d'affilée d'arrêt de travail

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Grève à i>Télé: les journalistes votent pour un 22e jour d'affilée d'arrêt de travail

Publié le 07/11/2016 à 14:39
©Kenzo Tribouillard/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Quelques heures avant une rencontre avec la ministre du Travail Myriam El Khomri, les salariés d'i>Télé ont voté ce lundi pour reconduire leur grève pour un 22e jour d'affilée d'arrêt de travail. Il s'agira de la première rencontre entre un membre du gouvernement et des représentants des journalistes de la chaîne privée. Ces derniers réclament entre autres la mise à l'écart de l'animateur Jean-Marc Morandini et la signature d'une charte éthique.

Les salariés d'i>Télé ont voté ce lundi 7 la reconduction de leur grève jusqu'à mardi 8 à midi pour un 22e jour d'affilée d'arrêt de travail, avant une rencontre prévue dans l'après-midi entre trois syndicats et la ministre du Travail Myriam El Khomri, ont annoncé les grévistes. "On attend toujours des propositions écrites de la direction, qui ne manifeste pas d'empressement à sortir du conflit", a regretté Guillaume Auda, un porte-parole des grévistes, après la reconduction de la grève par 82% des voix (76 favorables, 8 contre, 9 abstentions). Alors que les salariés entament leur quatrième semaine de grève, la ministre du Travail Myriam El Khomri recevra ce lundi 7 à 16h30 trois syndicats de la chaîne d'info en continu du groupe Canal+.

Il s'agira de la première rencontre entre un membre du gouvernement et des représentants des salariés de la chaîne privée, qui réclament la mise à l'écart de l'animateur Jean-Marc Morandini, la signature d'une charte éthique, la nomination d'un directeur de la rédaction distinct du directeur général, et plus largement la définition d'un projet stratégique et éditorial "clair et précis".

"Après une année d'entraves répétées aux instances représentatives du personnel et à l'impossibilité pour les partenaires sociaux d'établir un dialogue social sain et constructif avec la direction, +Libres, la CGT et la CFDT ont sollicité le ministère du Travail afin qu'il mette en place une médiation sociale permettant de sortir de ce conflit dans le respect du droit et des personnes", explique +Libres, syndicat autonome et majoritaire du groupe, dans un communiqué publié dimanche 6.

"Nous espérons que par ce biais nous pourrons enfin faire valoir les prérogatives des organisations syndicales et des instances représentatives du personnel afin que le droit soit respecté au sein de l’entreprise", poursuit l'organisation. Pour le syndicat, "ce conflit est révélateur du malaise et du climat délétère qui s'est installé au sein du groupe tout au long de l’année écoulée".

"La reprise en main des +Guignols de l’info+, la disparition de +Spécial Investigation+, du +zapping+ et des JT sur les antennes de Canal+ mettent en évidence l'omniprésence de notre actionnaire (Vincent Bolloré, ndlr) dans les circuits de décisions", déplore le syndicat, estimant que "c’est l’image du groupe qui est aujourd’hui entachée".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les salariés d'i>Télé veulent la définition d'un projet stratégique et éditorial "clair et précis".

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-