Grève à i>Télé: reprise du dialogue entre la direction et les représentants du personnel

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Grève à i>Télé: reprise du dialogue entre la direction et les représentants du personnel

Publié le 04/11/2016 à 17:46
©Kenzo Tribouillard/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
-A +A

Pour tenter de sortir de trois semaines d'impasse, une nouvelle rencontre entre grévistes et dirigeants d'i>Télé devait avoir lieu ce vendredi. Les syndicats et les représentants de salariés réclament notamment la signature d'une charte éthique, le départ de l'antenne de Jean-Marc Morandini et plus largement la définition d'un projet stratégique et éditorial "clair et précis".

Une rédaction qui, jour après jour, reconduit la grève, une direction jusqu'à maintenant inflexible: une nouvelle rencontre entre grévistes et dirigeants d'i>Télé devait avoir lieu ce vendredi 4 pour tenter de sortir de trois semaines d'impasse. La direction de la chaîne d'information du groupe Canal+ et les représentants du personnel avaient rendez-vous à 16h, après que les salariés d'i>Télé ont de nouveau reconduit leur grève jusqu'à lundi par 83% des voix (88 favorables, 8 contre, 10 abstentions) et manifesté devant le siège de la chaîne.

"Les syndicats et les représentants de salariés rencontreront la direction à 16h", a indiqué le journaliste Guillaume Auda, lors d'un rassemblement devant l'immeuble d'i>Télé. Ils réclament la signature d'une charte éthique, la nomination d'un directeur de la rédaction distinct du directeur général, la mise en retrait de l'antenne de l'animateur Jean-Marc Morandini et plus largement la définition d'un projet stratégique et éditorial "clair et précis".

Environ 300 personnes ont bravé la pluie en début d'après-midi en réponse à l'appel des salariés de la chaîne qui organisaient un rassemblement pour "la défense du journalisme et de ses valeurs et en soutien aux salariés grévistes", selon un tract circulant sur Twitter, mais également pour marquer les 17 ans d'i>Télé. Plusieurs personnalités politiques, comme le député Patrick Bloche (PS) ou le sénateur de Paris David Assouline (PS), ainsi que des figures médiatiques comme le journaliste de TF1 Harry Roselmack, étaient venues manifester leur soutien. Des journalistes d'autres rédactions (France 24, LCI, Europe 1...) étaient également présents. Les grévistes arboraient des panneaux où était écrit "Je soutiens i>Télé", ou encore "Honte à Bolloré-Morandini".

Alors que le conflit dure depuis trois semaines, les grévistes ont marqué un point jeudi dans leur bras de fer avec la direction, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) accusant l'émission de Jean-Marc Morandini de "manquements aux exigences d'honnêteté et de rigueur". Le régulateur a également déploré l'absence de comité d'éthique au sein de la chaîne et averti que, "faute de remédier à ces manquements", i>Télé "s'expose à des procédures de sanction".

La direction "a pris acte" de cette annonce, affirmant que "lorsque l’émission +Morandini Live+ reprendra, elle sera bien sûr soumise aux mêmes exigences de qualité et de rigueur que l’ensemble des programmes de la chaîne", et que "le comité d’éthique (...) sera réuni à nouveau dans les meilleurs délais comme le demande le CSA". Le CSA avait été saisi par des téléspectateurs et des salariés d'i>Télé qui réclament une charte éthique, un projet précis et des moyens accrus, en plus du départ de Jean-Marc Morandini, mis en examen "pour corruption de mineur aggravée". Parallèlement à ses deux "mises en demeure", le CSA a souligné qu'il demeurait "très attentif" à la nette séparation "entre information et divertissement" sur i>Télé.  Il sera également "particulièrement attentif" à ce que la chaîne de Vincent Bolloré "formule des propositions pour rétablir une offre de programmes qui contribue au pluralisme de l’information", selon un communiqué.

Jeudi soir, la chaîne a repris le direct pour la première fois depuis le début de sa grève en diffusant le deuxième débat de la primaire de droite et du centre. I>Télé a alors réuni 410.000 téléspectateurs (1,7% de part d'audience). Pendant le débat, la candidate Nathalie Kosciusko-Morizet (LR) a été la seule à évoquer le mouvement de grève, saluant la rédaction "qui a accepté de porter ce débat".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Les salariés d'i>Télé ont de nouveau reconduit leur grève jusqu'à lundi par 83% des voix.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-