Homosexuels, fétichistes et pédophiles: face à la polémique, Pascal Bruckner retire sa "mauvaise plaisanterie" (vidéo)

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Homosexuels, fétichistes et pédophiles: face à la polémique, Pascal Bruckner retire sa "mauvaise plaisanterie" (vidéo)

Publié le 23/10/2017 à 18:16 - Mise à jour à 18:34
©Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Durant l'émission "C Politique" de dimanche, l'essayiste Pascal Bruckner a illustré sa critique de l'écriture inclusive en plaçant sur un même plan la communauté LGBT et "les onanistes, les fétichistes et les pédophiles". Une "plaisanterie" pour laquelle il s'est excusé ce lundi.

L'essayiste Pascal Bruckner a présenté ses excuses ce lundi 23 tout en dénonçant les "chasseurs de sorcières", après ses propos polémiques mettant sur le même plan la communauté LGBT et les pédophiles. Dimanche 22, il était invité par C Politique pour discuter de l'écriture inclusive.

Cette forme de grammaire vise à mettre le masculin et le féminin sur un pied d'égalité dans la langue française en écrivant par exemple "les terrien-ne-s" et non pas simplement "les terriens" en partant du principe que cela englobe les femmes. Elle propose aussi de féminiser certains termes comme "autrice" ou "peintresse".

Pascal Bruckner a fait part de son opposition virulente à son arrivée dans les manuels scolaires -"un mélange de crétinisme et de totalitarisme"- avec cette illustration douteuse provenant d'une école canadienne où "l'écriture inclusive concerne les catégories suivantes: LGGBDTTTIQQAAP. C'est à dire lesbiennes, gay, genders, queers, bisexuels, demis-sexuels, transgenres. Et ils ont oublié les onanistes, les fétichistes et les pédophiles. On ne voit pas pourquoi ils seraient exclus".

La comparaison a provoqué un malaise sur le plateau, la secrétaire d'Etat à l'égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa faisant remarquer: "la dernière fois qu’un élu Front national m’a dit ça, il a été condamné en justice". Face à cela, Pascal Bruckner a glissé un "je plaisante" avant de poursuivre son propos. Mais la réaction sur les réseaux sociaux a été autrement plus virulente.

Interrogé par Franceinfo ce lundi 23, l'essayiste s'est donc excusé: "C'était une mauvaise plaisanterie, il n'y a évidemment aucun lien", tout en dénonçant les proportions prises par la polémique: "Je retire ces propos, si cela peut faire plaisir aux chasseurs de sorcières".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Pascal Bruckner a créé la polémique dimanche dans "C à Vous"

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-