Les influenceurs seniors masquent-ils les inconvénients liés à la vieillesse?

Auteur(s)
FranceSoir
Publié le 20 avril 2022 - 16:05
Image
influenceur
Crédits
Sylvienfinmoi / Instagram
L’image véhiculée par ces modèles à suivre est celle de personnes âgées qui ne se laissent pas atteindre par le temps qui passe.
Sylvienfinmoi / Instagram

Les réseaux sociaux ne sont plus le terrain exclusif aux jeunes adultes et adolescents. De plus en plus de personnes âgées, voire seniors se font une place dans le monde des créateurs de contenu et des célébrités d'Internet. Nicole Tounelle, Studio Danielle, jeunevieillispas, Sylvienfinmoi ou Seniors en vadrouille, sont quelques représentants de cette catégorie d'âge, présente sur Instagram et YouTube pour l'essentiel. La journaliste de Numerama ​​Juliette Devaux a analysé cette tendance. Selon elle, ces influenceurs ne rendent pas vraiment service aux personnes qui ont besoin de comprendre que le corps finit par vieillir et connaît des transformations difficiles à vivre et encaisser.

Le "pro-age washing" ou comment ne pas normaliser les transformations du corps

Leur stratégie déclarée est de revendiquer une approche plus positive de la vieillesse, mais en réalité, ces influenceurs semblent au contraire vouloir échapper aux “inconvénients” de l'âge, en prodiguant des conseils pour y parvenir. L’image véhiculée par ces modèles à suivre est celle de personnes âgées qui ne se laissent pas atteindre par le temps qui passe, et qui veulent être valorisées sur les mêmes critères que les influenceurs plus jeunes sur les réseaux sociaux : dynamisme, le sens de l’aventure, la découverte, ou la culture de l’image et de l’aspect physique.

Encore des stéréotypes ?

Les réseaux sociaux et la pression sociale sont parfois un cocktail dangereux pour la santé mentale de ceux qui cherchent des conseils sur ces plateformes, qu’elles soient des personnes âgées, ou pas. On retrouve ce risque dans le cas des mamans, par exemple. Selon une récente étude Ifop, 55 % des mères interviewées se tournent vers ces canaux pour trouver des renseignements à propos de la maternité. Ce qui a, dans le tiers des cas, des effets négatifs à cause des “conseils” stéréotypés de l’image superficielle. Selon l'enquête, sur les réseaux sociaux, les conseils donnés par les autres mamans ont tendance à culpabiliser les femmes : 33 % des mères qui utilisent les réseaux sociaux trouvent que les informations issues d’autres mamans ont tendance à leur faire plus de mal que de bien. C’est donc le même problème pour les séniors, qui subissent la pression exercée par des influenceurs âgés, mais très dynamiques, sportifs et beaux, selon les standards superficiels des réseaux sociaux.

À LIRE AUSSI

Image
Metaverse et Zuckerberg
Pourquoi Emmanuel Macron fait-il du "métaverse européen" un point essentiel de son programme?
La création d’un "métaverse européen" figure au programme d’Emmanuel Macron parmi les sujets "essentiels", à l’instar des questions de l’âge de départ à la retraite, d...
29 mars 2022 - 13:33
Société
Image
jeune
Aux États-Unis, multiplication des suicides et des plaintes à cause de l'addiction aux réseaux sociaux
En janvier dernier, une plainte contre Meta et Snapchat a été déposée aux États-Unis, car ces réseaux sociaux sont tenus responsables de la mort tragique d’une fille d...
15 avril 2022 - 18:45
Société
Image
Les joies du télétravail...
Les réseaux sociaux responsables de l'augmentation du “burn out maternel” en France
De nombreuses mamans sont victimes de "burn out maternel”. Méconnue, cette maladie est pourtant très commune, et selon une récente étude de l'Ifop, le “burn out matern...
12 avril 2022 - 12:49
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.