CNews: PPDA retrouve Laurence Ferrari, neuf ans après son éviction de TF1

CNews: PPDA retrouve Laurence Ferrari, neuf ans après son éviction de TF1

Publié le 01/03/2017 à 18:50 - Mise à jour à 18:52
©Patrick Kovarik/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr
-A +A

Patrick Poivre d'Arvor arrive vendredi à l'antenne de CNews pour deux nouvelles émissions. L'une littéraire, l'autre sur l'actualité. Il retrouvera dans les couloirs du groupe Canal une collaboratrice de longue date… Laurence Ferrari, qui lui avait piqué sa place à TF1 en 2008.

Le 10 juillet 2008 restera un jour à marquer d'une pierre blanche dans le monde de la télévision. Ce jour-là, Patrick Poivre d'Arvor, illustre présentateur du JT de 20h de TF1, prenait la porte de la première chaîne française. Après un intérim d'Harry Roselmack pendant l'été, Laurence Ferrari avait repris le flambeau. Et depuis cette époque, PPDA et la journaliste de 50 ans ne s'adressent plus la parole. Il va pourtant bien falloir que les deux animateurs communiquent de nouveau ensemble, puisqu'ils se retrouvent désormais sur la chaîne d'information continue CNews (ex-i>Télé).

Dès vendredi 3, Patrick Poivre d'Arvor sera en effet à la présentation de deux émissions hebdomadaires: un magazine littéraire intitulé Vive les livres à 18h et une émission de décryptage de l'actualité (appelée + de recul) à 19h, avec Rachid Arhab pour lancer les débats.

PPDA et Laurence Ferrari, qui est, elle, la star principale de CNews aujourd'hui (elle y anime notamment du lundi au jeudi Le direct Ferrari à 19h), pourront toujours s'éviter dans les couloirs des locaux du groupe Canal, puisqu'ils ne travailleront pas forcément le même jour ni aux mêmes heures, mais lorsqu'ils se croiseront, leurs échanges risquent d'être tendus.

Il y a neuf ans, Patrick Poivre d'Arvor avait vécu comme une trahison son remplacement par Laurence Ferrari. Il l'avait d'ailleurs bien taclée dans les médias, et notamment dans Gala. "Laurence Ferrari était mon amie. Je l'ai connue avant tout le monde. Je pense l'avoir aidée et soutenue dans de nombreuses circonstances" avait-il notamment déclaré au passé, juste après avoir dit que, lui, ce n'était "pas dans (son) éthique de prendre la place de quelqu'un".

Laurence Ferrari n'a pour sa part pas commenté l'arrivée de PPDA à CNews, mais dans les coulisses de la chaîne, on raconte qu'elle ne voit pas cela d'un très bon œil. De son côté, Gérald-Brice Viret, directeur général des antennes du groupe Canal, semble serein à l'idée de leurs retrouvailles. Il a notamment assuré dans Gala: "C'était un problème de chaîne, pas de personne. Ils ont un grand respect mutuel".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Patrick Poivre d'Arvor animera dès vendredi deux émission sur CNews: "Vive les livres" et "+ de recul".

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-